Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Aller en bas

Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Marii le Lun 5 Fév - 18:51

Excellence,

Nous vous rappelons que le congrès fondateur de l'O.M.O se tient à Fergan . Un charte est en cours d'élaboration, elle a été amendé une première foi. Si vos scientifique souhaitent la signer ou y apporter des modifications ils sont les bienvenu :

http://e-led.forumactif.org/t1098-congres-fondateur-de-de-l-organisation-micromondiale-oceanographique-o-m-o

Charte de l'Organisation Micromondiale Océanographique

Préambule :

Tout scientifique souhaitant participer aux recherches de l'Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O) est le bienvenue quel que soit sa nationalité, les éventuelles sanctions de l'ONA qui touchent son pays, ou même en temps de guerre entre les pays des membres de l'organisation.


Chapitre premier : Des buts

1. L'Organisation Micromondiale Océanographique (OMO) est une organisation scientifique internationale qui a pour but l’étude scientifique des mers, océans et littoraux sous tous ses aspects : biologiques, géologiques, archéologiques et climatiques. Elle a son siège à Fergan, sur l’île de la Ligue Eburnéenne Décanale.

2. Elle peut en outre émettre des conseils ou des recommandations.

Chapitre deux : Des membres

3. En dehors des Etats-membres fondateurs, signataires initiaux de la présente charte, tout Etat de l’Archipel peut adhérer à l’OMO s’il est coopté par deux autres Etat-membres et qu’il ratifie la présente charte.
Tout scientifique peut participer aux missions de l'O.M.O mais ne pourra pas participer aux instances dirigeantes si son pays n'est pas membre de l'organisation.

Chapitre trois : Des instances

4. L’OMO comprend un Conseil Scientifique, composé d’un représentant de chaque Etat-membre. Les représentants doivent être des scientifiques nommés discrétionnairement par les Etats-membres.

5. Le Conseil Scientifique peut accueillir des observateurs, représentant d’autres organisations internationales. Ils doivent être coopté par deux Etat-membres pour entrer au Conseil Scientifique, mais ne peuvent pas, eux, coopter de nouveaux membres. Ils peuvent participer aux discussions, mais ne peuvent pas prendre part aux votes.

6. Le Conseil Scientifique définit les objectifs de recherche de l’OMO. Il organise et planifie les missions scientifiques de l’OMO.

7. Le Secrétaire exécutif de l’OMO modère les discussions du Conseil Scientifique, représente l’OMO à travers l’Archipel, tient à jour l’état des moyens scientifiques mis à dispositions de l’OMO par les Etats-membre et organise les archives de l’OMO.

8. Le Secrétaire exécutif est assisté dans ses missions d’un Secrétaire exécutif adjoint. Ils sont élus en ticket tous les 4 mois par le Conseil Scientifique, parmi les représentants. Les représentants élus sont remplacés.

Chapitre quatre : Des missions

9. Les missions sont proposées par le Secrétaire exécutif ou par les représentants. Les discussions au sein de Conseil Scientifique permettent de définir les modalités de la mission, son but, ses moyens et ses participants.

10. Si le Secrétaire exécutif et les représentants peuvent tous donner leur avis sur la pertinence d’une mission, il n’existe pas de vote ni d’empêchement possible. La participation à une mission est uniquement une démarche volontaire.

11. Lors de leurs participations aux missions de l’OMO, les Etats-membres s’engagent à mettre à disposition de la mission des moyens techniques et humains leurs appartenant.

Chapitre cinq : Des recommandations

12. Le Conseil Scientifique émet des recommandations, voté par les représentants, destinées à un ou plusieurs pays, ou à l’ensemble de l’Archipel.

13. Ces recommandations concernent la préservation des écosystèmes marins et littoraux, ainsi que la gestion et prévention des risques liés aux océans.

Chapitre six : De la charte

14. La présente charte peut être modifié par vote du Conseil Scientifique.


Membres fondateurs :

Adopté et signé par les Membres fondateurs, à Fergan, LED, le :

avatar
Marii

Messages : 54
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Marii le Dim 11 Mar - 18:46

Azanii a écrit:

Chers confrères,

Le Micromer Explorateur est prêt à être mis à l'eau, enfin plus précisément la structure. Tout l'aménagement reste à faire. Avez vous des idées pour améliorer les bénéfices en terme d'observation de ce "navire" destiné à par courir lentement les mers et océans de l'Archipel ?
Si vous avez des besoins particulier pour un laboratoire c'est le moment. Tout les scientifiques de l'Archipel seront les bienvenus à bord.

Pour rappel, le plan prévu :



Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Marii

Messages : 54
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Marii le Lun 12 Mar - 21:16



Cher confrères,

J'attire votre attention sur la volonté de l'Empire du Gwangua d'intégrer l'OMO. Leur Empereur a signé notre charte et ils proposent deux navires océanographique à la disposition de l'Organisation.
Selon notre charte, deux États membres doivent coopter un nouvel arrivant. J'apporte l'avis de la LED à l'intégration de l'Empire du Gwangua comme simple membre de l'organisation.
J'invite les membres du Conseil Scientifique, fondateurs de l'organisation, à en faire de même.

Paganii
Biologiste Marin


Demande des gwanguamas
avatar
Marii

Messages : 54
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Marii le Ven 16 Mar - 21:20

Un message de L'OMO arriva par Mastodonte Express


Chers confrères,

La structure du Micromer Explorateur a été mise à l'eau avec succès malgrè quelques inquiétudes, les travaux d'aménagement ont commencé selon le plan initial (ci-dessous). Avez vous des idées pour améliorer les bénéfices en terme d'observation de ce "navire" destiné à parcourir lentement les mers et océans de l'Archipel ?
Si vous avez des besoins particulier pour un laboratoire c'est le moment ICI

Pour rappel, le plan prévu :



Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Marii

Messages : 54
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Torpen le Sam 17 Mar - 22:58

Votre État est concerné, information URGENTE :

Azanii a écrit:

Chers confrères,

Le Poliac a touché le fond de l'anomalie ce matin à 10h (heure de Fergan). Les turbulences pendant la descente ont été importantes, rapprochant dangereusement à plusieurs reprises Le Poliac des parois de ce qu’on peut appeler un "puits". La profondeur atteinte a été de 7000 mètres. Sans rentrer dans le rouge les compteurs Leder ont détecté une importante présence de radio-éléments. La température extérieur moyenne a été mesurée à 60°C, ce qui est totalement anormal a une telle profondeur.

L'équipage a pu prendre plusieurs photos de fumeroles responsables de ces remous et de la température extérieure :



La remontée a été aussi périlleuse que la descente, Le Poliac a heurté la paroi du "puits" sans mettre l'équipage en danger mais engendrant de très important dégâts sur les équipements extérieurs. L'équipage a rejoint le Zirii cette après-midi à 15h (heure de Fergan)

Ce qui a provoqué cette fosse a donc presque atteins le cœur volcanique de l'Archipel. Il ne reste certainement que quelques dizaines de mètres pour que le magma rentre en contact avec l'eau de mer. Selon nos géologues si une telle chose se produisait, il pourrait se produire une explosion cataclysmique qui engendrerait un tsunami dévastateur touchant toutes les rives de la Mer du Saraland.

Nous proposons donc la mise en place de capteurs au fond de l'anomalie pour pouvoir détecter les prémices d'une explosion et laisser le temps aux États ayant une façade côtière avec la Mer du Saraland de déclencher une alerte tsunami.

Les États concernés sont :

La Francovie, Les États Fédérés de Mézénas, La République d'Ostaria, La République de Véran, La République de Prya, la République de Nadür, Avaricum, la République Démocatique du Belgoge, Armara (nouvelle Syldavie), et dans une moindre mesure La République de Skotinos (protégée par l'île de Tesakodi) mais pas Aghia Katarina.

Si l'explosion est d'une ampleur catastrophique, l'Empire du Gwangua et le Grand-Duché de Zollernberg pourraient êtes également touchés.

Nous conseillons donc à tout ces États de prendre la menace au sérieux et de mettre dès maintenant des mesures anti-tsunami en place.

La prochaine mission prioritaire de l'OMO sera de positionner des capteurs au fond du puits sur des emplacement précis. Le Poliac étant inutilisable et Le Décan ne pouvant pas atteindre dans des conditions de sécurité maximales cette profondeur, nous demandons aux États de l'Archipel si ils disposent d'un sous-marins pouvant descendre à cette profondeur avant la remise en état du Poliac ?

Les capteurs sous-marins sont déjà en cours d'étude à l'université d'Ebur.

Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO.

avatar
Torpen

Messages : 17
Date d'inscription : 08/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Torpen le Lun 19 Mar - 19:15

L'OMO nous a demandé de vous faire parvenir ce message :



Cher confrères,

J'attire votre attention sur la volonté de la La République Shiniste du Liberistant et de Karévie Unie d'intégrer L'OMO. ICI
Selon notre charte, deux États membres doivent coopter un nouvel arrivant. J'apporte l'avis de la LED à l'intégration de La République Shiniste du Liberistant et de Karévie Unie comme simple membre de l'organisation.
J'invite les membres du Conseil Scientifique, fondateurs de l'organisation, à en faire de même.

Paganii
Biologiste Marin
avatar
Torpen

Messages : 17
Date d'inscription : 08/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Torpen le Mar 20 Mar - 0:29


Un vote est en cours à ce sujet à l'OMO : ICI

Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO




Afoué Diakité a écrit:


L'Empereur du Gwangua a demandé à son Ministre de la Défense de mettre en place une mission dans l'urgence pour positionner les capteurs de l'Université d'Ebur en Mer du Saraland. Cette intervention "militaire" n'est pas dans l'esprit de l'OMO, nous sommes curieux de savoir comment cette Organisation va réagir. Nous rappelons que l'OMO ne dispose plus de sous-marins capable d'atteindre le fond du "puits" à 7000 mètres depuis l'accident du Poliac affrété par la Ligue Eburnéenne Décanale.
La mission se profile donc comme étant très périlleuse, surtout que le sous-marin de type Kaguwa n'a pas été conçu pour ce genre de mission et a été bricolé en très peu de temps. L'Empereur a d'ailleurs exigé que si cette mission est acceptée, l'équipage du sous-marin devra être exclusivement gwanguama.


Afoué Diakité



Kouadio Assalé a écrit:


Notre projet le plus aboutit de sous-marin capable d'atteindre les grandes profondeurs, les Kaguwa, étaient initialement prévus pour la récupération d'équipage de sous-marins de guerre en détresse. Un exemplaire avait été produit, nous l'avons renforcé en urgence et nous pensons qu'il peux atteindre la profondeur de 7 000 mètres. Il est équipé de bras manipulateurs et pourrait mettre en place les capteurs en Mer du Saraland.



Kaguwa


Nous avons un équipage de la Marine Impériale gwanguama qui est volontaire pour prendre le risque de descendre au fond du "puits", même si l'opération est extrêmement périlleuse. Nous n'avons aucunes certitudes sur la résistance du sous-marin et sa capacité à garder une manœuvrabilité dans les remous du "puits". Nous n'accepterons pas de risquer la vie d'autres scientifiques de l'OMO lors de cette plongée, la mission nous semble bien trop périlleuse et notre Empereur a lourdement insisté sur ce point.

Le Le Tẽku et Le Le Teku sont à quai à Fergan, nous somme prêt à embarquer les capteurs et une équipe de l'Université d'Ebur pour mettre ce système en place le plus rapidement possible en attendant une éventuelle solution plus définitive. Les instructions des scientifiques de l'Université d'Ebur pourront se faire en route.

Nous avons en parallèle immédiatement repris le projet Kaguwa de nouvelle génération. Le cahier des charges prévoit une profondeur opérationnelle de 10 000 mètres. Mais nous espérons ne pas avoir à attendre leur mise au point. Cela signifierait que la mission aurait été un échecs dramatique.


Kouadio Assalé
Ministre de la Défense
avatar
Torpen

Messages : 17
Date d'inscription : 08/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Marii le Sam 24 Mar - 3:32

Les sondes sismiques ont été placées au fond de l'anomalie en Mer du Saraland, L'OMO conseille de s'équiper d'un système de réceptions des signaux :

Azanii a écrit:


Tant que les balises de surfaces ne dérivent pas trop, nous aurons un signal fort et clair de la situation au fond du "puits" grâce à leurs antennes filaires descendant à plusieurs kilomètres. Le signal est ensuite converti en ondes décamétriques par les balises à une fréquence de 30 MHz qui permets une transmission à longue distance.

Nous pouvons le capter de Fergan, donc pour vous il n'y aura aucun problème. De toute façon nous lancerons une alerte à la moindre activité inquiétante. Ils sont nombreux à vouloir régler définitivement cette menace en faisant s'écrouler le "puits" sur lui même. Je ne sais pas ce qui est le plus dangereux, je ne suis pas géologue...

Une antenne radio sur un point haut et un bon logiciel devrait suffire. L'idéal serait de bénéficier d'un relais satellitaire, mais l'OMO n'en a pas à sa disposition.



Antenne



Signal de trois capteurs captant une activité sismique modérée, traité par le logiciel de l'Université d'Ebur.

Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Marii

Messages : 54
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Marii le Lun 9 Avr - 14:58


Nos échantillons ont pris de la hauteur !


Yves-Marie de Barnenez a écrit:
DÉBUT DU PROGRAMME OCEAN-ESPACE



Le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant de l'Office Scientifique de l'Armée du Saint-Empire (OSASE) a commencé sa mission de recherche en microbiologie dans le nouveau module "Saint-Ange". Le très imposant compartiment pressurisé qu'il possède a été rempli d'échantillons prélevés par Le Décan lors de sa dernière plongée à 5 000 mètres. Le but de cette première expérience et d'observer comment réagissent ces organismes prélevés par l'Organisation Micromondiale d'Océanographie en apesanteur.

Pour l'instant ils sont conservés à une pression et une température proche de leur zone de prélèvement dans le container pressurisé. Une somme importante d'échantillons de sédiments, nématodes, foraminifères, pennatules, éponges, oursins et euryalina sont conservé dans de petit compartiments à l'intérieur. Il est possible de les extraire un à un sans faire chuter la pression interne du container principal. Joseph Dolariant est bien évidemment équipé pour ne pas contaminer les échantillons.



Le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant extrait un compartiment

Le premier compartiment extrait contient des sédiments riches en bactéries et protozoaires. Joseph Dolariant va faire doucement descendre la pression et augmenter la température de l'échantillon tout en faisant augmenter le taux d'oxygène en le mettant en contact avec de l'eau de mer dans une flasque. Il pourra ensuite faire une observation préliminaire au microscope avant d'analyser une partie de l'échantillon dans un cytomètre de flux avec des marqueurs de viabilité. Il pourra ainsi déterminer si ces organisme survivent en apesanteur, si ils ne sont que légèrement détériorés,si ils meurent, si ils se multiplient ou si ils se comportent comme dans leur milieux d'origine.

Yves-Marie de Barnenez
Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith


Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO.
avatar
Marii

Messages : 54
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Marii le Mer 11 Avr - 17:15


La plongée première plongée de test du Poliac à 5000 mètres après sa réparation a réservé des surprises. Paganii a eus l'idée de mettre des appâts au bout d'un bras manipulateur. Au bout de 2 heures voici ce que l'équipage a pu observer:




Nous avons tant à apprendre sur ces profondeurs, nous n'imaginions pas autant de vie évoluée à une telle profondeur. L'équipage a bien tenté de ramener un de ces poissons mais malheureusement le caisson pressurisé à eus une défaillance et le spécimen est mort. Les équipes de biologistes de l'OMO ont disséqué le spécimen. Les résultats définitifs ne sont pas publiés, mais la morphologie est très proche des poissons de surface. La dépressurisation seule a provoqué sa mort en faisant exploser sa vessie natatoire.

Azanii
Secrétaire exécutif de l'OMO
avatar
Marii

Messages : 54
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Marii le Ven 13 Avr - 22:24


Chers confrères,

Le Micromer Explorateur est prêt à commencer son voyage. Destiné à parcourir lentement les mers et océans de l'Archipel il peut accueillir encore d’autres équipes de scientifiques. Si vous avez des scientifiques qui désirent être du premier départ, c'est le moment. ICI





Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Marii

Messages : 54
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Marii le Lun 23 Avr - 18:12


VOTE AU CONSEIL SCIENTIFIQUE





Le Micromer Explorateur a commencé sa lente dérive dans l'Archipel, les courants l'ont poussé plein Sud jusqu'à quelques kilomètres de Melino puis vers l'Ouest longeant l'île de Kenata. Tout au long de ce trajet des échantillons de plancton ont été prélevés, diverses mesures de températures et de pH de l'eau ont été compilés à différentes profondeurs.

Le ME se trouve actuellement au dessus d'un fond marin de 5 000 mètres.






Il a été décidé d'effectuer une plongé avec Le Poliac dont la réparation a été réalisée. Car une anomalie sondeur avait été détecté à cet endroit au cours de la cartographie des fonds marins du Micromonde. Trois scientifiques et deux ingénieurs ont réalisé une plongée de 18 heures et ont découvert une épave colonisée par toute une faune. Les biologistes ont commencé leurs prélèvements.







Ils ont pu photographier unes espèce de poisson inconnue et une sorte de pieuvre ou de calamar et prélever des échantillons du fond marin et des organismes qui recouvraient l'épave tout en prenant des photographies pour éventuellement identifier le navire. :









Mais en faisant le tour de l'épave, ils ont découvert par la coque éventrée ce qui ressemblait à des briques. Intrigués ils se sont approchés et ont découvert qu'il s'agissait de lingots de métal. La curiosité c'est transformée en excitation, il ne s'agissait pas d'or, mais d'un métal blanc ressemblant fort à de l'argent. Ils ont bien entendu prélever quelques lingots avant de commencer leur remontée.





Une fois à la surface, il n'y avait plus aucun doute, il s’agissait bien de lingots d'argent et il pouvait en avoir des centaines. Des discussions ont commencé sur le ME. Est-ce la mission de l'OMO de remonter ces lingots ? A qui ils appartiennent ? Devaient-ils rester sur place pour en discuter. Qui prendrait la décision ? La plupart étaient pour un vote. Mais sur le ME ou au Conseil Scientifique ?
Finalement la majorité était pour rester sur place en attendant un votre au Conseil Scientifique.

Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Marii

Messages : 54
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Marii le Mar 8 Mai - 14:42

Paganii a écrit:



Le Micromer Explorateur continue sa dérive vers le Sud, les courants marins l'on conduit au large de Prya au dessus d'un fond sous-marin de 100 mètres. L'équipe scientifique a décidé de s'arrêter quelques heures pour tester leurs scaphandres autonomes et étudier la faune et la flore de cette région de l'Archipel.
Pour descendre à cette profondeur en toute sécurité les bouteilles sont remplies d'un mélange d'oxygène, d'azote, d'hélium et d'hydrogène. Les plongeurs étant déjà dans la partie pressurisée du Micromer Explorateur leur retour sera facilité en faisant l'impasse sur plusieurs paliers de décompression. En théorie, ils pourraient descendre à plus de 300 mètres avec leur matériel.



La zone choisie est au bord d'une corniche qui surplombe des fonds de 500 mètres. On devrait donc y observer une faune variée. Jorgor, Guima, Madani Dogbo et Boku Assalé ont quité le Micromer explorateur ce matin en suivant une ligne de vie mise en place à partir du ME. Leur mission consiste principalement à tester le matériel et à prendre des photographie. Rien de très extraordinaire, mais l’intérêt est d'éviter les derniers paliers de décompression. En cas d'incident un caisson hyperbare pouvant accueillir quatre personne est installé à bord du ME :



Caisson hyperbare


Cette plongée a pourtant apportée une grosse surprise, à 90 mètres de profondeur, les plongeurs ont fait une rencontre extraordinaire:



Non ce n'est pas un simple mérou ou autre poisson commun, c'est un cœlacanthe. Les biologistes du ME l'ont confirmé à partir des photos. Ce poisson est théoriquement disparu, il y a bien quelques témoignages de pêcheurs mais qui datent de dizaines d'années et sont forcément imprécis. C'est la première fois que des plongeurs de l'Archipel croise ce poisson très particulier dans son milieu naturel.


Le cœlacanthe fait partie de ces rares animaux qui ont peu évolué morphologiquement, comme le nautile ou la limule. Le cœlacanthe pryan est du genre Latimeria, il appartient à une vaste famille dont quelques membres, habitants des lagunes, ont entrepris de sortir de l'eau il y a 350 millions d'années. Avec ces derniers, ils ont en commun certains caractères comme des nageoires charnues (précurseurs des pattes) et une amorce de poumons. Or, les grandes profondeurs océaniques sont un milieu hyper stable, et le cœlacanthe n'a pas vraiment de prédateur avec ses 2 mètres de long pour 100 kg, et sa cuirasse héritée d'une époque où il y avait des dinosaures marins et des requins géants, il n'a rien à craindre ! Bref ils ont croisé un véritable fossile vivant :



L'OMO conseille aux autorités pryannes de surveiller la pêche dans cette zone ou vit un véritable trésor pour leur micronation. Si les plongeurs du Micromer Explorateur sont tombés sur un spécimen aussi facilement, c'est qu'il existe certainement une population importante dans ce périmètre, peut-être la seule de l'Archipel.

Paganii
Biologiste Marin
avatar
Marii

Messages : 54
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation Micromondiale Océanographique (O.M.O)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum