Incidents avec les monarchistes delfrousiens

Aller en bas

Incidents avec les monarchistes delfrousiens

Message  Archimède Parmentier le Sam 10 Fév - 14:58

Parmentier arriva au QG des armées francovares, non loin du Palais des Louvrières relié d'ailleurs par un tunnel à ce fameux "Octogone".
Il venait de se faire nommer Gouverneur de Francovie pour la seconde fois par le Conseil des Sages avec la crise. Le Roi était absent depuis plusieurs semaines maintenant.  

C'est la Maréchale Blandier qui parla Gouverneur en première :

- "Monsieur le Gouverneur de Francovie la situation est sous grande tension, nous ne savons pas quelle sera la prochaine action de ces putshistes mais ils pourraient très bien arriver à prendre d'assaut certaines de nos institutions."
- "Lesquels ?"
- "Normalement pas le Palais des Louvrières ni le ministère de la Défense et le QG ici meme que nous defendons mais toute autre infrastructure pourrait tomber avec de la malchance."
- "Qui sont-ils ces traitres ?"
- "Apparament un des leaders aurait prononcé un discours favorable à la chute du Roi pour mettre en place un autre Roi notamment Joffrey Delfrous tout en précisant que le peuple pourrait bien choisir quelqu'un d'autre mais en tout cas le discours est anti-Clan."
- "Les jallanistes !"
- "C'est possible en effet. Ils sont habitués à ce genre de stratagème néanmoins ils sont bien moins puissant qu'avant il semble peu probable qu'ils aient pu se lancer dans un tel coup d'état de nouveau, par contre la piste du monarchisme Delfrousien me semble sérieuse."
- "Je serais surpris de voir Joffrey tomber aussi bas très sincèrement. Je vais le convoquer pour qu'il appelle au calme, si vraiment ce sont des delfrousiens, ils devront se calmer."

Le Général de l'Armée de Terre Hans Von Polpeteck pris la parole :

- "Si vous faites intervenir l'armée de Terre monsieur le Gouverneur, les manifestants n'auront aucune chance de prendre d'assaut une infrastructure et nous pourrons les arrêter facilement."
- "Non pas l'armée ce serait trop dangereux, il faut faire intervenir la Gendarmerie uniquement, en tout cas pour l'instant mais nous n'avons pas de chef de ce corps."

L'armée francovare était en pleine restructuration et la Gendarmerie ne disposait en effet pas de chef et d'officier organisé. 

- "Attendons de voir, je vais faire une allocution et surtout je dois rencontrer Delfrous. S'il est complice là il faudra intervenir militairement à Brindas."
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7192
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum