[Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Aller en bas

[Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Marii le Lun 18 Juin - 8:27

Azanii a écrit:



Le Micromer Explorateur a pris la Mer ce matin, le commandant Mahé fit sortir le vaisseau du port de Fergan est pris une direction Sud aidé par un courant favorable. A son bord des océanographe, des biologistes, des géologues, des ingénieurs, dont des membres de l'université d'Ebur, vont commencer leur dérive dans l'Archipel.
Trois sous-marins sont embarqués à son bord et déjà des membres de l’équipage sont descendus dans la zone pressurisée.




Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO


Dernière édition par Marii le Lun 18 Juin - 9:12, édité 1 fois
avatar
Marii

Messages : 60
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Marii le Lun 18 Juin - 8:28

Azanii a écrit:




Le Micromer Explorateur a commencé sa lente dérive dans l'Archipel, les courants l'ont poussé plein Sud jusqu'à quelques kilomètres de Melino puis vers l'Ouest longeant l'île de Kenata. Tout au long de ce trajet des échantillons de plancton ont été prélevés, diverses mesures de températures et de pH de l'eau ont été compilés à différentes profondeurs.

Le ME se trouve actuellement au dessus d'un fond marin de 5 000 mètres.






Il a été décidé d'effectuer une plongé avec Le Poliac dont la réparation a été réalisée. Car une anomalie sondeur avait été détecté à cet endroit au cours de la cartographie des fonds marins du Micromonde. Trois scientifiques et deux ingénieurs ont réalisé une plongée de 18 heures et ont découvert une épave colonisée par toute une faune. Les biologistes ont commencé leurs prélèvements.







Ils ont pu photographier unes espèce de poisson inconnue et une sorte de pieuvre ou de calamar et prélever des échantillons du fond marin et des organismes qui recouvraient l'épave tout en prenant des photographies pour éventuellement identifier le navire. :









Mais en faisant le tour de l'épave, ils ont découvert par la coque éventrée ce qui ressemblait à des briques. Intrigués ils se sont approchés et ont découvert qu'il s'agissait de lingots de métal. La curiosité c'est transformée en excitation, il ne s'agissait pas d'or, mais d'un métal blanc ressemblant fort à de l'argent. Ils ont bien entendu prélever quelques lingots avant de commencer leur remontée.





Une fois à la surface, il n'y avait plus aucun doute, il s’agissait bien de lingots d'argent et il pouvait en avoir des centaines. Des discussions ont commencé sur le ME. Est-ce la mission de l'OMO de remonter ces lingots ? A qui ils appartiennent ? Devaient-ils rester sur place pour en discuter. Qui prendrait la décision ? La plupart étaient pour un vote. Mais sur le ME ou au Conseil Scientifique ?
Finalement la majorité était pour rester sur place en attendant un votre au Conseil Scientifique.

Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Marii

Messages : 60
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Marii le Lun 18 Juin - 8:29

Azanii a écrit:


Le Micromer Explorateur avait commencé sa lente dérive dans l'Archipel, les courants le poussant plein Sud jusqu'à quelques kilomètres de Melino puis vers l'Ouest longeant l'île de Kenata. Tout au long de ce trajet des échantillons de plancton avaient été prélevés, diverses mesures de températures et de pH de l'eau avaient été compilés à différentes profondeurs.

Après le contre-temps engendré par la découverte d'une épave débordant de lingots de platine, le ME a mis en route ses turbines électriques pour se dérouter quelque peu à l'Ouest.

Le ME se trouve actuellement au dessus d'une fosse marine de 8 000 mètres. Une plongée du Poliac est prévue, se sera la plus profonde effectuée par le sous-marin.




Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Marii

Messages : 60
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Marii le Lun 18 Juin - 8:30

Azanii a écrit:


Le Poliac

Aujourd'hui, 01/04/2018, Le Poliac a réalisé une plongée de 12 heures atteignant une profondeur de 7800 mètres là ou les relevés effectués par Le Merii et Le Zirii avaient indiqué une profondeur de 8000 mètres. La marge d'erreur de cette carte n'est donc pas si mauvaise, du-moins à cet endroit. Le long de sa descente il a effectué diverses mesures physico-chimiques tout en croisant d'étranges créatures luminescentes.


Une pieuvre funky

Mais en approchant du fond, on approchait aussi les limites théoriques de résistance du Poliac. Sous-marin qui avait été gravement endommagé en Mer du Saraland, l'ingénieur Hosir aux commandes avant de toucher le fond de la fosse était quelque peu nerveux. Un membre de l'équipage gwanguama a pris cette photographie :


Un peu nerveux Hosir...

Mais comme nous le disions tout c'est bien passé, Le Poliac a bien résisté et même à 7800 mètres a pu observer ce poisson pas très beau, mais c'est le seul que l'équipage a vu à cette profondeur ou la vie se fait rare.


Après avoir fait des prélèvements de sédiments, Le Poliac a entamé sa remonté, validant la plongée la plus profonde à ce jour.

Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO.

avatar
Marii

Messages : 60
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Marii le Lun 18 Juin - 8:30

Paganii a écrit:

Le Micromer Explorateur continue sa dérive vers le Sud, les courants marins l'on conduit au large de Prya au dessus d'un fond sous-marin de 100 mètres. L'équipe scientifique a décidé de s'arrêter quelques heures pour tester leurs scaphandres autonomes et étudier la faune et la flore de cette région de l'Archipel.
Pour descendre à cette profondeur en toute sécurité les bouteilles sont remplies d'un mélange d'oxygène, d'azote, d'hélium et d'hydrogène. Les plongeurs étant déjà dans la partie pressurisée du Micromer Explorateur leur retour sera facilité en faisant l'impasse sur plusieurs paliers de décompression. En théorie, ils pourraient descendre à plus de 300 mètres avec leur matériel.



La zone choisie est au bord d'une corniche qui surplombe des fonds de 500 mètres. On devrait donc y observer une faune variée. Jorgor, Guima, Madani Dogbo et Boku Assalé ont quité le Micromer explorateur ce matin en suivant une ligne de vie mise en place à partir du ME. Leur mission consiste principalement à tester le matériel et à prendre des photographie. Rien de très extraordinaire, mais l’intérêt est d'éviter les derniers paliers de décompression. En cas d'incident un caisson hyperbare pouvant accueillir quatre personne est installé à bord du ME :



Caisson hyperbare


Cette plongée a pourtant apportée une grosse surprise, à 90 mètres de profondeur, les plongeurs ont fait une rencontre extraordinaire:



Non ce n'est pas un simple mérou ou autre poisson commun, c'est un cœlacanthe. Les biologistes du ME l'ont confirmé à partir des photos. Ce poisson est théoriquement disparu, il y a bien quelques témoignages de pêcheurs mais qui datent de dizaines d'années et sont forcément imprécis. C'est la première fois que des plongeurs de l'Archipel croise ce poisson très particulier dans son milieu naturel.


Le cœlacanthe fait partie de ces rares animaux qui ont peu évolué morphologiquement, comme le nautile ou la limule. Le cœlacanthe pryan est du genre Latimeria, il appartient à une vaste famille dont quelques membres, habitants des lagunes, ont entrepris de sortir de l'eau il y a 350 millions d'années. Avec ces derniers, ils ont en commun certains caractères comme des nageoires charnues (précurseurs des pattes) et une amorce de poumons. Or, les grandes profondeurs océaniques sont un milieu hyper stable, et le cœlacanthe n'a pas vraiment de prédateur avec ses 2 mètres de long pour 100 kg, et sa cuirasse héritée d'une époque où il y avait des dinosaures marins et des requins géants, il n'a rien à craindre ! Bref ils ont croisé un véritable fossile vivant :



L'OMO conseille aux autorités pryannes de surveiller la pêche dans cette zone ou vit un véritable trésor pour leur micronation. Si les plongeurs du Micromer Explorateur sont tombés sur un spécimen aussi facilement, c'est qu'il existe certainement une population importante dans ce périmètre, peut-être la seule de l'Archipel.

Paganii
Biologiste Marin
avatar
Marii

Messages : 60
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Marii le Lun 18 Juin - 8:31

Paganii a écrit:

Le Micromer Explorateur continue sa dérive vers le Sud-Ouest, actionnant simplement ses moteurs électriques par intermittence pour se diriger vers une fosse sous-marine qui a été évaluée à 8000 mètres lors de la cartographie réalisée par Le Merii et Le Zirii. Comme depuis son départ de Fergan, le ME réalise des mesures physico-chimiques à différentes profondeurs ainsi que des prélèvements de plancton etc.. Les premiers résultats seront publiés prochainement.


Le 14/05/2018

Une plongée sur ce site va être réalisée par deux sous-marins de conception gwanguama : un Periwinkle et un Kaguwa.


Periwinkle




Kaguwa

C'est la première fois que le Micromer Explorateur réalise une plongée profonde avec deux sous-marins. Les ingénieurs gwanguamas souhaitent comparer dans des conditions identiques le comportement de ces deux modèles, l'un étant de fabrication civile l'autre militaire. C'est une sorte de compétition entre les deux équipes d'ingénieurs qui amuse beaucoup l'équipage.

Les Deux sous marins prévus pour pouvoir descendre à 10 000 mètres ont donc entamer leur plongée en parallèle. Ils ont touché le fond à une profondeur de 8200 mètres battant ainsi le "record" détenu par Le Poliac à 7800 mètres. Les deux sous-marins se sont comportés parfaitement bien, aucune alarme ou problème technique. Mais selon l'équipage du Kaguwa celui ci est supérieur car sa vitesse de descente et de remontée l'ait. C'est tout à fait discutable selon l'équipage du Periwinkle qui fait remarquer qu'il a récupéré plus d'échantillons...Bref l'affaire n'est pas très claire...

A cette profondeur et à cet endroit il n'y avait pas grand chose à observer :


Mais en y regardant de plus prés :



Cette nouvelle espèce de poulpe a été baptisée Octopus casper par l'équipage du ME.

Paganii
Biologiste Marin
avatar
Marii

Messages : 60
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Marii le Lun 18 Juin - 8:32

Azanii a écrit:

Le Micromer Explorateur continue sa dérive vers le Sud, longeant la fosse sous-marine qui avait été évaluée à 8000 mètres lors de la cartographie réalisée par Le Merii et Le Zirii. Les nouveau relevés sont contradictoires sur la profondeur de cette fosse, à certains endroit le robot de sondage sous-marin affiche des données aberrantes tournant autour de 15 000 mètres. C'est bien trop profond pour nos sous-marins actuels, nous n'avons donc pas programmé de plongées avec Le Poliac, Le Periwinkle ou le Kaguwa Comme depuis son départ de Fergan, le ME réalise des mesures physico-chimiques à différentes profondeurs ainsi que des prélèvements de plancton etc.. Les premiers résultats seront publiés prochainement. (oui on sait prochainement çà devient long mais le temps est une notion relative en science, enfin bref....)

Donc nous nous somme arrêté au dessus d'un plateau continental au large de la Nouvelle Argentorate, nous allons faire une plongée en scaphandre autonome mais il n'y avait rien de vraiment spécial repéré sur les relevées de la carte, une petite anomalie, certainement un récif. Nous faisions une pause avant tout pour décider si nous remontions vers le Nord en Mer de Nélée, si nous entions dans l'Océan de Mésogée ou si nous empruntions le Détroit d'Argentorate. Chacun avait ses argument, pour certains nous aurions du passé plus proches des côtes Sud de Prya, pour d'autres le trafic maritime était trop dense dans le Détroit d'Argentorate pour s'y risquer, enfin les derniers voulaient voir le Parc Marin Impérial de Lunedon que les membres de l'équipage gwanguamas décrivait comme splendide. Rien n'était encore arrêté.




Les plongeurs étaient déjà dans la zone présurisée depuis plusieurs heures, une plongée en scaphandre autonome classique à 100 mètres de profondeur n'est pas anodine et cette zone évitait les derniers fastidieux palliés de décompression à la remonté. Pour descendre à cette profondeur en toute sécurité les bouteilles sont remplies d'un mélange d'oxygène, d'azote, d'hélium et d'hydrogène.

Arrivé à une profondeur de 100 mètres ils tombèrent sur une épave de vieil avion à hélice. Rien de bien palpitant, de quoi faire une belle photo. Sauf pour les gwanguamas qui pensaient qu'il s'agissait d'une épave datant de leur guerre de libération. Peut être le chasseur de Paul Bah, un héro de la première Armée de l'air Gwanguama, l'homme au 100 victoires aériennes, une véritable légende en Empire Gwangua. Il avait disparu avant la fin de la guerre et son avion n'avait jamais été retrouvé. Ils voulaient le renflouer pour leur Musée. Opération qui était impossible avec le ME. Ils allaient dépêcher sur place un de leurs navires océanographiques à disposition de l'OMO, je n'y voyaient pas d’inconvénients.


L'objet de tant de passion


Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Marii

Messages : 60
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Marii le Lun 18 Juin - 8:32


Une fois la récupération de l'épave de l'avion de Paul Bah, le Micromer Explorateur devait reprendre son chemin. Après concertation, l'équipage a décidé de faire un détour par la côte Ouest de la Nouvelle-Argentorate. Il mit donc ces moteurs électriques en action pour sortir du courant qui le poussait vers le Sud et pris un cap à l'Ouest. En contournant cette île plusieurs plongées en scaphandre autonome ont été réalisées. La faune dans ces eaux peu profondes est particulièrement riche et nombreuse. Cette île, occupée par aucun État répertorié, semble à l’abri de l'influence de l'Homme depuis longtemps. Voici une photographies des eaux bordant la Nouvelle-Argentorate, un banc de bars comme on en voit rarement :




L'équipage s'est autorisé de prélever un spécimen, Gaok un des plongeur du bord a chasser au fusil sous-marin un très beau spécimen de 8 kilogrammes qui fit le délice de tous. Les conserves et autres plats lyophilisés commençaient à devenir le quotidien mais heureusement le Micromer explorateur allait faire route vers le Parc Marin Impérial de Lunedon ou il pourra faire le plein de produits frais.



Gaok et son bar


Le Micromer Explorateur, arrivé dans la baie de Lunedon, l'équipage mis pieds à terre pour la première fois depuis longtemps. Une partie de l'équipage étant gwanguama, ils se firent un plaisir de faire découvrir le port à leurs camarades.
Le Micromer Explorateur allait rester quelques jours dans le Parc Marin Impérial de Lunedon.






Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Marii

Messages : 60
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Marii le Lun 18 Juin - 8:34

Azanii a écrit:


Le Micromer Explorateur est toujours dans les eaux gwanguamas, plus précisément dans le Parc Marin Impérial de Lunedon. Le Capitaine Mahé a reçu la visite de l'Empereur en personne à bord du ME. Il a semblé très intéressé et selon nos sources serait prêt à investir d'avantage encore dans l'OMO.
La richesse du Parc Marin Impérial de Lunedon est fantastique en termes de biodiversité . Il y a des spécimens de tailles très inhabituelles et une multitude de petits poissons, de coraux, d'éponges et autres mollusques et crustacés.





Des négociations au plus haut niveau sont en cours pour obtenir de l'Empereur du Gwangua l'autorisation de prélever des coraux et des poissons pour le Muséum-Aquarium Micromondial Océanographique (MAMO) qui est en construction à Fergan. Ce projet ambitieux a été initié par le représentant du Saint-Empire d'Edoran à l'OMO. Il aura pour but le plaisir et l'enrichissement culturel du plus grand nombre. Ce Muséum-Aquarium sera également un centre de protection et de soins des espèces menacés et aura le but de réimplanter des espèces dans leurs milieux. Cet établissement sera aussi un centre d'enseignement et de recherche ouvert aux scientifiques du micromonde entier.



Plan du MAMO


Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Marii

Messages : 60
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Garig le Mar 24 Juil - 9:01






Le Merii
étant arrivé dans le Parc Marin Impérial de Lunedon pour prélever les espèces que les biologistes marins du Micromer Explorateur avaient identifié comme remarquables, celui ci pouvait continuer sa dérive dans les mers du Sud.

L'équipage était reposé par ce séjour à Terre qui était devenu nécessaire. Pour la plupart ils avaient fait du tourisme dans l'Empire du Gwangua, pour certains c'était un petit séjour en royaume du Habsor ou ils se sont prélassés dans les eaux à 37 °C du lac du même nom entouré des hauts sommets du Massif du Pisces. D'autres on rejoint le royaume de Maramona, ces plages de sable fin et ses casinos et hôtels de luxe. Beaucoup ont visité Sogol, la capitale et ses nombreux monuments et musées. L'Empereur, qui avait visité le ME, leurs avait fait parvenir un petit papier qui leurs ouvrait toutes les portes. Le séjour c'est donc forcément éternisé, la plupart n'ayant pas l'habitude d'être traités comme des princes. Bien entendu les membres de l’équipage originaire du pays avaient rejoint leur famille.




Le Commandant Mahé finis par les rappeler tous à bord et ils longèrent la côte Sud de l'Empire vers l'Est faisant de nombreuses haltes. En effet l'île est entourée d'une barrière de corail sur presque toute la côte. Les plongées en scaphandre autonome ont permis d'évaluer la biodiversité. Les eaux étaient très bien préservées mais pas aussi diversifiées en poissons que celles du Parc Marin Impérial. Le ME pris alors un cap plus au Nord pour déboucher dans le Golfe de Jade.


Le fond marin était maintenant à 5000 mètres selon les relevés. Une plongée en sous-marin est en préparation. Il s'agira d'explorer les fonds mais aussi de faire des exercices de sécurité en conditions réelles.


Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Garig

Messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Garig le Mar 24 Juil - 9:02

Mahé a écrit:







Le Micromer Explorateur (ME) est resté dans le Golfe de Jade pour réaliser principalement des manœuvres de sécurité à une profondeur de 5000 mètres. Le Kaguwa gwanguama étant à l'origine développé pour secourir des sous marins militaires, nous avons eus quelques petites modifications à faire sur les sous-marins civils emportés par le Micromer Explorateur. Ces modifications réalisées à Lunedon par les ingénieurs de la Marine Impériale ont permis une compatibilité avec Le Poliac et un Periwinkle. Il restait à faire des tests en conditions réelles.




Kaguwa




Periwinkle




Le Poliac


Le Kaguwa a pu se solidariser au Poliac qui simulait une panne électrique générale et donc des ballastes à 5000 mètres. A cette profondeur, compte tenu des courants et de la faible visibilité, le simple fait de repérer Le Poliac n'est pas une simple formalité. Après deux heures de tâtonnements les deux sous-marins on put se rejoindre. Mais se positionner exactement au dessus du sas est une manœuvre délicate. Les ventouses du Kaguwa ont finis par se positionner correctement autour du sas. Deux membres de l'équipage du Poliac ont été récupéré et remontés en surface avec succès.
Les exercices se sont répétés et à force d'entrainement les délais d'intervention se sont considérablement raccourcis.
Un Periwinkle a également été secouru par un Kaguwa à plusieurs reprises. Pourtant tout deux de conception gwanguama, les exercices ont étés plus laborieux. Le sous-marin étant plus petit que Le Poliac à la différence du Kaguwa.

Je tenais à effectuer ses nombreux exercices avant de continuer la dérive. Il reste un problème, il faudrait un second Kaguwa pour intervenir en cas de panne de celui qui est à bord du Micromer Explorateur. Nous avons encore de la place dans le garage à sous-marins.


Mahé
Commandant du Micromer Explorateur





La Zone d'exercice dans le Golfe de Jade
avatar
Garig

Messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Garig le Mar 24 Juil - 9:04

Azanii a écrit:







Le Micromer Explorateur est à l'heure actuelle sur l’anomalie en Mer du Saraland. Nos sismographes, dont les balises relais sont régulièrement remises en place par des navires de l'OMO, indiquaient une baisse de l'activité. Une plongée d'un Periwinkle a donc été programmée pour vérifier le bon état des sismographes et leur positionnement.





Le Periwinkle a touché le fond de l'anomalie hier matin à 10h (heure de Fergan). Ce sous-marin est bien plus petit est manœuvrant que Le Poliac qui a sa dernière plongée dans cette zone avait été gravement endommagé. Les turbulences pendant la descente ont été peu importantes, La profondeur atteinte a été de 7000 mètres. Sans rentrer dans le rouge les compteurs Leder ont détecté à nouveau une importante présence de radio-éléments. La température extérieur moyenne a été mesurée à 40°C, ce qui reste totalement anormal a une telle profondeur. A la dernière plongée, la température au fond de l'anomalie en Mer du Saraland était de 60°C.

Les sismographes avaient bougé de leur place initiale, ils ont donc été remis aux endroits qui nous intéressent. L'équipage a pu prendre une petite vidéo de ces fumeroles. Les dégagements gazeux sont actuellement très peu important. Il semblerait que cette anomalie des fonds marins du Micromonde soit en phase de stabilisation.





Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Garig

Messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Garig le Lun 30 Juil - 22:46



Le Micromer Explorateur continue sa lente dérive dans l'Archipel, les courants le poussant tout d'abord plein Ouest jusqu'à quelques kilomètres des côtes du Saint-Empire Avarois puis vers le Nord en Mer d'Ylesia. Tout au long de ce trajet des échantillons de plancton ont été prélevés, diverses mesures de températures et de pH de l'eau ont été compilés à différentes profondeurs.




Sur les hauts fonds au large du Saint-Empire Avarois, les plongeurs ont pus observer une faune nombreuse et diversifiée. Ces hauts fonds sont visiblement très préservés.




En Mer d'Ylesia, Le Poliac a réalisé une plongée sur le plateau océanique qui selon les relevés précédents avoisinait les 1000 mètres. Il s'est finalement posé sur le fond à 950 mètres de profondeurs ou il a put observer, grâce à son autonomie importante, la faune dans cette région. Il en résulte que l'espèce la plus répandue est le "grenadier", un poisson étrange mais parfaitement comestible.

L'équipage du Poliac a été amusé par un de ces spécimens particulièrement curieux et qui c'est approché très près d'une des caméras du sous-marin :





Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Garig

Messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Garig le Lun 24 Sep - 16:32



Le Micromer Explorateur avait besoin de faire une escale, non seulement pour les vivres (5 fruits et légumes par jours) mais aussi pour l'équipage qui avait besoin d'un peu repos.
Sur invitation de la Monarchie de Francovie, le ME a été autorisé à faire une escale à Rémipolis. Ce sera l’occasion de rencontrer des scientifiques et dignitaires francovares et de faire visiter le Micromer Explorateur à tout ceux qui le souhaitent.
Les Universités d'Avenir de Francovie (UAF) seront sans doute intéressées par quelques échantillons récoltés au cours de la dérive du ME.




Azanii
Secrétaire Exécutif de l'OMO
avatar
Garig

Messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Département d'océanographie - Micromer Explorateur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum