[Thèse] Théologie lédonienne

Aller en bas

[Thèse] Théologie lédonienne

Message  Marii le Lun 18 Juin - 9:02



Osismii a écrit:Les chasseurs de  Proboscidiens ont associé les rythmes de la nature,l’abondance de ses dons nourriciers, la magie de la naissance et de la vie, avec la femme et son pouvoir de procréation auquel ils se sentaient étrangers.

La perception intuitive de ces hommes immergés dans la nature et soumis à ses cycles leur avait fait prendre conscience des d’énergie qui lient le vivant et animent le monde naturel. La Terre elle-même leur apparaissait comme un être vivant qui les abritait, les nourrissait et déterminait leur vie et leur mort. Elle était parcourue d’ondes de vie, parfois terribles, elle avait tout pouvoir sur eux, un pouvoir qui dépassait leur compréhension.
L’ivresse de vivre des premiers hommes dans leur fusion perpétuelle avec les rythmes de la nature leur rappelait sans doute l’extase vécue dans l’accouplement avec leurs compagnes. Et de plus, elles donnaient la vie, tout comme la Terre elle-même. Ils n’avaient alors aucune conscience de leur rôle procréateur, ils accordaient alors toute la magie de la naissance aux seules femmes. C’est sans doute ainsi que la fascination et le mystère de la vie prirent dans la conscience des anciens une forme féminine : Le sens du sacré fut paré des formes et des attributs de la femme, car Nature et Femme appartenaient au même monde magique des ondes et des forces de Vie, un monde qui échappait à la compréhension de l’homme mâle.
Le mythe de la création apparut alors et donna un ancêtre unique à l’ensemble du monde, une femme, une déesse. L’apparition de la Grande Déesse dans la conscience des hommes est l’élément fondateur de notre religion, avec ses rituels chamaniques.

Rien de plus naturel alors que de vouer un culte à une déesse nourricière qu'ils ont très rapidement représenté en sculptant déjà l'ivoire. Nos archéologues ont découvert plusieurs de ces statuettes primitives :


Aujourd'hui encore ce culte se perpétue et crée un équilibre avec le pouvoir politique détenue par les Doyens, la majorité des servants de la Déesse qui voue leur vie à ça célébration sont des femmes, même si de jeunes hommes peuvent aussi les assister. Ces jeunes hommes représentent alors les doyens dans leur forme la plus simple, la plus proche de la déesse et sont d'une certaine manière rabaisser symboliquement pour leur rappeler leur mère nourricière à qui ils doivent tout.


Dernière édition par Marii le Lun 18 Juin - 9:14, édité 1 fois
avatar
Marii

Messages : 55
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Thèse] Théologie lédonienne

Message  Marii le Lun 18 Juin - 9:03

Osismii a écrit:L'ambassadrice Torpen, au cours d'un de ses derniers voyages nous a fait part de l’étonnement de certains peuples devant l’absence de nom de famille de la plupart des citoyens lédoniens. Elle a expliqué sans rentrer dans les détails les raisons religieuses de cette originalité lédonienne.
Voici en substance la réponse imparfaite qu'elle a faites en tant que diplomate.

Torpen a écrit:Les citoyens nés en dehors de la Ligue porte le plus souvent des nom composés hérités de leur filiation paternelle et d'un prénom donné par leurs parents. En LED un seul nom est donné aux nouveaux nés, lors d'une cérémonie, par les prêtresses de la Déesse Mère. L'enfant ne porte pas le nom de son père (çà mériterait plus d'explications sur notre religion).
Par exemple Brian Greene n'est pas natif de la Ligue et a gardé son nom entier. D'autres en devenant lédonien gardent leur nom ou leur prénom.
Certains natifs comme Gonzo, se réclamant d'une longue filiation, n'hésitent pas à parler de "dynastie Gonzolienne" pour parler de leurs aïeuls, cela ne plait pas à la Déesse mais certains de nos citoyens sont plus religieux que d'autres. Certains comme Merlin ont un surnom parfois sous forme de calembour (Merl1), cela non plus ne plait pas à la Déesse. J'ai pour ma part gardé le nom que m'a donné la Déesse et j'en suis très heureuse.

Nous sommes très heureux que l'ambassadrice Torpen soit satisfaite de son nom, mais tout cela est assez approximatif. Jeune homme j'ai été assistant des servants de la Déesse, en vieillissant j'ai gardé un intérêt profond pour notre religion et je pense en être un spécialiste assez pointu.

Tout d'abord, il existe des prêtres de la Déesse, ils sont certes très rares mais c'est une approximation quand l'ambassadrice Torpen parle que de prêtresses. Nous pardonnerons cette inexactitude qui pourrait faire penser que la religion de la Déesse Mère soit totalement misandrique car à vrais dire je ne connais que deux prêtres dans toute la Ligue et il sont, comment dire, assez originaux. Il est plus exact de parler, en mission diplomatique, de servants de la Déesse pour les prêtresses et les prêtres et d'assistants des servants pour les jeunes hommes comme moi qui ont un temps participé aux cérémonies. Pour autant en Ligue Éburnéenne Décanale il est courant de parler vulgairement de prêtresses et d'assistants sans être très précis, moi même il m'arrive de faire ce raccourcis.

Revenons à nos enfants et à leurs noms. Nos anciens étaient en un sens bien plus pieux que les plus fervents croyants de notre époque. Ils voyaient en tout la main de la Déesse et en particulier le miracle de la naissance d'un enfant. Pour eux l'homme n'y était pour rien, tout était le fruit de la femme et de l'intervention de la Déesse. Nous savons aujourd'hui que c'est un peu plus compliqué et que la gente masculine à sa part dans cette affaire, mais nous savons aussi que le père n'est pas toujours celui qu'on pense. Bref passons sur cette aparté qui tient plus de la science que de la religion.

C'est la Déesse qui donne la vie, une toute petite vie fragile et innocente dont le destin n'est connu que d'Elle. La volonté de la Déesse est irréfutable, Elle donne mais peut aussi reprendre, Elle est la vie mais aussi la mort. Ainsi nous laissons une lune se passer avant de présenter l'enfant à la Déesse Mère, il en a été toujours ainsi. (nous parlerons ailleurs du lien entre la Mère et la Lune).
Pour que le lien se tisse définitivement entre la Déesse et sa création il est nécessaire d'attirer l'attention sur cette petite chose, c'est le rôle des servants de la Déesse. Pour cette cérémonie c'est exclusivement des prêtresses qui officient (c'est ce qu'a voulu dire Torpen). Elles prennent l'enfant à leur mère et le dépose sur une stèle en granit, une des prêtresses demande à la mère de s'approcher et de tendre la main droite, avec un poignard rituel elle entaille la paume de la main pour recueillir son sang avec lequel elle touche le front du nouveau né. Une autre prêtresse déclame alors le nom de l'enfant suivi d'une courte prophétie. Ma mère me l'a rapporté, je vous la livre pour exemple :

"Tu t’appelleras Osismii et des hommes tu seras un des plus proches de la Terre"

Il est vrai que je ne suis pas très grand, voir même plutôt petit, mais j'aime a penser que cette prophétie me destinait à être proche de la Déesse.
Nous ne pouvons nier que parfois nous rencontrons des gens et qu’alors une partie de leur physique ou de leur personnalité nous fait intuitivement leur donner un surnom en correspondance. La Déesse connait sa création et son destin, ainsi par le vecteur des prêtresses est donné un nom à l'enfant accompagné d'une prophétie. Comment ne pas voir le lien entre le nom et la destinée, et le rôle qu’y joue la Déesse ? Ce rôle n’est pas de la contraindre d’une manière ou d’une autre, mais de la connaitre et de la faire savoir, on pourrait même dire, de la faire assumer. En effet une fois le nom accepté, et la prophétie dite, il semble impossible de passer outre. Le don du nom est l’entrée en matière du destin, dans le sens vrai du terme. Quelque chose comme soit toi même, soit unique.
C'est pourquoi la Déesse n'aime pas que l'on change son nom même pour plaisanter, il est unique, il vient d'Elle, c'est un don inestimable. Désobéir à la Déesse pour quelques secondes de plaisir : non merci. Gardez cela en tête, ou la Déesse pourrait bien s'en prendre à vous !
avatar
Marii

Messages : 55
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum