Le Journal Micromondial de Médecine

Aller en bas

Le Journal Micromondial de Médecine

Message  Charles-Henry Ier le Lun 27 Aoû - 21:49


Le Journal Micromondial de Médecine est la première publication médicale et scientifique à exister au micromonde. Cette revue fut fondée le 27 Août 2018 conjointement par l'Université Francovare de Médecine et le CHU de Saint-Elvéote. Elle s'adresse aux professionnels de la santé en proposant des articles sur les dernières techniques et traitements médicaux. Son rythme de publication est mensuel et son accès est public afin de garantir sa transparence.
avatar
Charles-Henry Ier

Messages : 2826
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 19
Localisation : Palais du Bourget, Évrain

Voir le profil de l'utilisateur https://elveotie.github.io/sites/monarchie/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Micromondial de Médecine

Message  Charles-Henry Ier le Jeu 11 Oct - 20:41

Un nouvel antibiotique contre la flemmingite créée à Evrain dans les locaux d'Asculas Pharma.

La récente recrudescence des épidémies de flemmingites en Francovie a conduit le groupe pharmaceutique elvéotique à produire un traitement efficace contre cette maladie encore inconnu des spécialistes. Le traitement se présente sous la forme d'antibiotiques à ingérer par voie buccale. Son principe actif est composé d'une levure particulière, la flemmiciline, capable d'altérer les cellules bactériennes responsables de la Flemmingite. Le groupe doit effectuer des tests d'efficacité pour espérer obtenir l'autorisation de commercialisation par les autorités francovares.

Le 11 Octobre 2018
avatar
Charles-Henry Ier

Messages : 2826
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 19
Localisation : Palais du Bourget, Évrain

Voir le profil de l'utilisateur https://elveotie.github.io/sites/monarchie/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Micromondial de Médecine

Message  Garig le Dim 18 Nov - 0:41

Vouvoe a écrit:


Prophylaxie de l'intoxication aiguë à la phosphatherine

Depuis des siècles nous connaissons les risques de la phosphatherine sur l'être humain. Les crises d'intoxication aiguë à cette substance ont été décrites comme entrainant des crises de folie et des comas entrainant la désocialisation des individus. Quand ils se réveillaient, leurs propos étaient incohérents, parlant d'hommes et de femmes inconnus, d'aliments étranges, de continent fantaisistes etc...
Nos ancêtres en réalisant les premières études épidémiologiques ont remarqué une forte prévalence parmi les travailleurs de l'ivoire. Après de longue investigations, cette substance active a été identifiée comme la première cause de ces intoxications.
Dans un premier temps, sans traitement connus autre que l'éloignement de leur lieu de travail, nos Doyens ont cherchés de quel ivoire en particulier provenait les cas les plus graves. L'étude épidémiologique a conduit à la principale source de ces intoxications : l'ivoire de phosphatherium très riche en phosphatherine.
Nos Doyens ont à l'époque trouvé une solution simple et efficace, faire de l'ivoire de ce pachyderme notre monnaie, après traitement pour en extraire le principe actif. Les propriétés hautement hallucinogènes de cette substance est une des raison de l'interdiction de la chasse au phosphatherium sans autorisation spéciale. Le commerce de ces défenses est strictement interdit, quand un permis de chasse est délivré la Ligue préempte la totalité du stock. Ainsi la chasse en est très contrôlée et le traitement effectué par la Manufacture Doyennale d'ivoirine totalement sous leur contrôle. Considérant les autres ivoires des autres espèces trop pauvres en cette substance pour être un véritable danger, les cas sont devenus très rares et la recherche sur les traitements mise à l'écart.

L'apparition de cette drogue qui ravage le Bangana et qui arrive en Francovie : (la Réalite) m'évoque la possibilité de méthodes d'extraction plus efficaces ou la présence de pachydermes en Bangana possédant les mêmes caractéristiques que le phosphatherium. les récentes "Investigations" de l'Armée Lédonienne tranchent la question en faveur de laboratoires clandestins d'extraction.

J'ai donc donné l'ordre à mes équipes de reprendre les travaux de nos scientifiques interrompus depuis bien longtemps. Nous possédons des quantités importantes de phosphatherine provenant de la Manufacture Doyennale d'Ivoirine avant la destruction de la molécule extraite. Des études cliniques ont démarré, nous réalisons sur 100 volontaires (50 recevant un placebo et 50 recevant de faibles doses du principe actif) l’essai d'une inhibiteur bloquant les récepteurs des cellules neuronales suspectées d'interagir avec la phosphatherine (ICP : Inhibiteur de Contact à la Phosphatérine)

Si une équipe de recherche de l'archipel souhaite travailler sur la phosphatherine, je suis en mesure de vous en fournir dans le cadre d'études scientifiques.


Général Vouvoe
Médecin général aux armées
Directeur de l'Hôpital Militaire d'Ebur
avatar
Garig

Messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Micromondial de Médecine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum