Les affaires Comtadine

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Jeu 18 Mai - 16:49

L'ensemble des troupes avaient accostés sans trop d'accrochage avec l'armée. Ils se dirigèrent donc vers le petit port et y lancèrent l'assaut, soutenus par des rafale de tir de l’hélicoptère.



Le port était encerclé et les rebelles avançaient pendant que les quelques soldats présents tentaient de résister aux tirs de l'hélicoptère rebelle.


avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Ludovic Le Cam le Ven 19 Mai - 18:40

Des renforts jallanistes avaient ouvert le feu à destination des rebelles.
Grace à l'intervention de l'aviation mezène ils n'avaient plus de soutien aérien laissant le champs libre à la résistance mais les miliciens noirs essayèrent de dynamiser leur troupe en les menacant eux et leur famille.

1 à 3 = Victoire des résistants
4 = Forte perte des deux cotés et statu-quo
5 = Forte perte du coté de la résistance mais celle-ci garde le controle du port
6 = Débandade de la résistance qui se fait rejeter sur le lac

Nombre aléatoire (1,6) : 1
avatar
Ludovic Le Cam

Messages : 7768
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Ludovic Le Cam le Ven 19 Mai - 18:41

La victoire des résistants étaient totale.
La route était ouverte pour Nieba.

avatar
Ludovic Le Cam

Messages : 7768
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Ven 19 Mai - 19:20

La victoire était totale. L'Île au Phare était évacuée, une centaine de résistants y avait été dépéché pour sécuriser le lieu. Le port était pris, des munitions et des armes lourdes saisies.

La connexion avec le reste de la Francovie était enfin établie. Il ne fallut que trois heures après la victoire pour qu'arrivent les premières embarcations. Robert Binden arriva au port pour saluer le courage de la Résistance.



Les autres embarcations amenèrent de la nourriture et surtout les premières caisses d'armes sorties des usines: Munitions, obus et mortier léger.

Des camions furent saisis et des caisses de vivre et d'armes y furent mises pour aller livrer les résistances à l'Est en passant par les montagnes de Picabie pour aller vers le Vernier.

La Résistance comtadine commençait à renforcer la sécurité du port. On attendait l'arrivée de la batterie anti-aérienne de Fort Alréas, des 3 pièces d'artillerie et du dernier char mastodonte. Le prochain objectif serait Nieba.

Justement, pendant ce temps, la rumeur commençait à atteindre le reste du Comtat-Francovin et Nieba. Les jallanistes faisaient tout pour éviter la propagation des informations du front avec peu de succès. Dans la soirée, une émeute éclata dans un quartier populaire de Nieba.

avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Ludovic Le Cam le Sam 20 Mai - 4:38

Le régime concentré sur d'autres objectifs n'avaient pas envoyé d'autres renforts à Nieba.
Les troupes présentes devaient se débrouiller et les miliciens noirs peu nombreux (concentré sur l'opération contre le Conseil des Clans) avaient du mal à maintenir le calme.
Surtout que les francovars proches de la résistance avaient de nouveau accès à de la nourriture. 
avatar
Ludovic Le Cam

Messages : 7768
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 20 Mai - 12:31

Les émeutes s'amplifèrent dans la matinée suite aux nouvelles de la rouverture des salles du Hen Cyngor et de l'appel aux seigneurs du Comtat. Dans la campagne, certaines familles seigneuriales commençaient à s'organiser, dans les villes, des émeutes commençaient à éclater, soutenues par les harangues de quelques religieux.

C'est alors que la seconde bataille de Nieba débuta. Vers 11h, un bruit sourd se fit entendre au loin suivis d'une explosion du côté du checkpoint ouest à l'entrée de Nieba. C'était les trois canons rebelles qui commençaient à pilonner les positions jallanistes.

Au loin, quelques 1.300 rebelles s'approchèrent de la ville accompagnés du char mastodonte et de l'hélicoptère. Ils étaient, de plus, armés en mortier léger.

Sur les ondes radios, Robert Binden fit passer un message à l'adresse des commandants jallanistes.


Robert Binden:

Soldats! C'est moi, Binden qui vous parle.

Vous avez vaillamment combattu pour vos chefs, avec un courage et un honneur qui font défauts à ceux là qui vous abandonnent à une mort certaine. Je sais que vous n'êtes pas comme eux, lâches et sans honneur, fuyant le combat et laisser de jeunes hommes mourir à leur place.

On vous a menti. On va a fait renverser un régime faible sur la base d'un mensonge qui vous à conduit, non pas à combattre les ennemis de l'Etat, mais à persécuter votre peuple: Vos femmes, vos parents, vos enfants.

Soldats, vos chefs vous ont abandonnés. Mais, je vous le promet, je ne manquerais ni à l'honneur militaire ni au respect du droit. Je vous laisse une heure. Vous avez le choix: Soit rallier votre peuple et vous battre à côté de moi qui n'ai jamais laissé un soldat seul au champs de bataille, soit retournez vous occuper de votre famille. Dans les deux cas, aucun ne sera menacé ou inquiété pour ce qu'il a pu faire sous les ordres de l'infâmie.

Pour ceux qui resterons, il trouverons Robert Binden et les hommes et femmes de la Résistance contre eux. Et je le dis, s'il y a un honneur à se battre pour des valeurs, il n'y a aucun honneur à mourir en traître et en assassin.

Soldats, vous avez le choix, vous avez une heure.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Ludovic Le Cam le Sam 20 Mai - 18:48

Des jallanistes se rendirent tandis que d'autres, les plus extrémistes, décidèrent de continuer le combat.
avatar
Ludovic Le Cam

Messages : 7768
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 20 Mai - 19:41

L'assaut final fut donné. L'artillerie commença par pilonner le checkpoint. L'hélicoptère de combat survolait la ville pour repérer les unités ennemies en déplacement.

La force terrestre se divisa en trois groupes pour un assaut par le nord, l'ouest et le sud. Le chekpoint fut forcé par un assaut du dernier char d'assaut Mastodonte de la résistance.

Submergés à l'extérieur par les forces rebelles, attaqués de l'intérieur par les émeutiers, les dernier jallanistes n'eurent pas d'autre choix que de se réfugier au centre de commandement et dans la basilique.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Ludovic Le Cam le Sam 20 Mai - 20:01

Le commandement jallaniste ordonna la retraite des troupes jallanistes présentes à Nieba.
Le but était de protéger Micropolia et d'intervenir sur des cibles plus sensibles.


Les jallanistes partirent dans la précipitation.

avatar
Ludovic Le Cam

Messages : 7768
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Sam 20 Mai - 20:14

C'était la victoire. Les jallanistes étaient submergés. Plusieurs dizaines furent arrêtés, d'autres furent abattus. Certains réussirent à s'enfuir mais le commandement rebelle ordonna de les pourchasser et de se rendre dans les autres villes pour en reprendre le contrôle.

Peu de résistance était opposée par les jallanistes. La victoire était là, le Royaume millénaire du Comtat-Francovin renaissait de ses cendres. Robert Binden et la Comtesse de Jullanis furent acclamés par une foule de plusieurs milliers de personnes lors de leur arrivée dans Nieba.




Ils se dirigèrent vers l'Hôtel de Ville. Devant la reine, Robert Binden jeta au sol le drapeau jallaniste et les insignes du gouvernement de Tarque et fit lever les drapeaux de la République Francovare et du Royaume du Comtat-Francovin.

Puis, suivis par la foule, ils se dirigèrent vers la Place de la Basilique, là où se trouvait la Sainte-Nécropole. Les portes en furent ouvertes afin de permettre à Eléonore de Jullanis de descendre rendre hommage à Sandrine d'Auteul, Fondatrice de la République Francovare, et Edward de Saint-Auteuil.

La foule, lorsque Eléonore de Jullanis, remonta de la Nécropole vêtue des armes de la Maison Saint-Auteuil, se mit à chanter l'hymne des morts.





avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Mar 23 Mai - 22:09

L'Ost Impérial, qui avait réussi à réunir un peu plus de 50.000 hommes et femmes, se mit en route vers Micropolia.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Ludovic Le Cam le Sam 17 Juin - 15:17

Des invitations personnelles pour le Forum Economique fut données pour le dirigeant de la SCBM et pour l'Economiste Coty. 
avatar
Ludovic Le Cam

Messages : 7768
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Paul Mezzanines le Mar 8 Aoû - 19:57



Le Ministre des Affaires étrangères était en visite au Comtat-Francovin, sur la rive gauche du Lac, pour annoncer la mise en place d'un camp pour les réfugiés. Le conflit d'Ostaria s'éternisait et, même si le Royaume contrôlait le territoire métropolitain, la situation semblait quand même instable et la population ne soutenait pas forcément ce nouveau régime. La Francovie disposant d'une frontière avec Ostaria, il était normal qu'elle mette en place des moyens d'accueillir les réfugiés.

Emile Lourre :

Le Roi et le Gouvernement de Francovie sont préoccupés par la situation ostarienne. La Francovie a récemment connu une guerre civile d'une violence inouïe, et nous croyions qu'une leçon essentielle en avait été tirée par le Micromonde. Cette leçon est celle que la démocratie doit primée, que la volonté du peuple doit être respectée. Nul ne saurait prendre une décision à sa place. Même si la situation demeure floue, la présence de multiples camps, semblant respecter la démocratie ou non, confirme que le peuple n'a pas pu s'exprimer clairement sur l'avenir d'Ostaria.

La Francovie n'a, pour l'instant, pas pris position au sujet des différents gouvernement se déclarant légitime. Notre pays ne pourra soutenir qu'un gouvernement qui prône le respect des libertés et de l'intérêt commun. Le Gouvernement a toutefois souhaité s'engager en mettant en place un camp d'accueil pour les réfugiés ostariens. La population est la première victime de cette situation chaotique et nous devons faire tout notre possible pour lui venir en aide.

Pendant ce temps, au Ministère, on essayait toujours d'analyser objectivement la situation. La République populaire était un régime merksiste, et donc loin d'être aussi démocrate qu'elle devait le prétendre. Le Royaume d'Ostaria semblait donner tous les pouvoirs à son Roi, et donc à l’exécutif. Il ne restait finalement que la République d'Ostaria en exil, avec laquelle la Francovie avait entretenu d'excellente relations. Cette dernière était par ailleurs réfugiée en Skotinos, un pays de la LEM. Si prise de position il devait y avoir, les conseillers étaient pour qu'elle soit en faveur de la République en exil.
avatar
Paul Mezzanines

Messages : 1866
Date d'inscription : 06/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Ludovic Le Cam le Mer 12 Sep - 3:04

Rayal Picaban faisait son retour dans le Comtat où il n'avait pas mis les pieds depuis des semaines.
La flemingite l'avait fait fuir cette région et la perte d'influence dans sa famille le forcait à rester en Picabie.


Cependant le retour du Comtat lui permettait d'aller voir sa femme et ... ses enfants.
Picaban se présenta donc au Palais afin de revoir ses mini lui mais surtout parler politique avec sa tendre épouse... 
avatar
Ludovic Le Cam

Messages : 7768
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Dim 13 Jan - 10:18

Tout le monde s'activait au Palais Caërbulin. Après des mois d'absence à l'étranger, l'Impératrice Eléonore était censée revenir . Une nouvelle charte constitutionnelle était en cours de négociation avec les Ceannards. Le pays Comtadin était fortement appauvrit depuis la fin des guerres. Tard dans la matinée, l'Impératrice arriva enfin au château et se dirigea immédiatement à son cabinet de travail.

Elle demanda à voir les principaux responsables du Comtat.


Et pensez à envoyer un communiqué au Palais à Micropolia. Histoire de leur dire que le Comtat est de retour et ne se taira pas sur certains événements qui se sont produits.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Dim 13 Jan - 22:46

L'impératrice Eléonore et sa garde rapprochée observait avec prudence les résultats au Bangana. Elle craignait à nouveau des troubles aux frontières du Comtat et cela serait, pour elle, inacceptable. Entre les mauvais résultats économiques liés à l'absence et cette crise au Bangana, elle était méfiante. Dans cette histoire, elle n'appréciait guère les différents camps.

Dans tous les cas, nous allons voir émerger une force soit concurrente soit porteuse de trouble. Nous ne pouvons pas l'accepter.

Son futur voyage à Micropolia se précisait. Mais l'important était d'assurer les prochaines élections locales.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Dim 13 Jan - 23:09

La nuit se prolongeait. Eléonore avait passé une heure avec Charles de Mère et le vieil Amiral Robert Binden. Ils avaient longuement parlé.

-Charles, nous devons relancer le Tribunal. C'est une nécessité. J'ai toute confiance en vous et j'irais plaider la réactivation du Tribunal à Micropolia... Ils ne pourront pas refuser. L'image de la Francovie dans le Micromonde est clivante, déplorable. Juger les jallanistes permettra de redorer le blason de la Francovie.

Charles de Mère la quitta. Elle fut seule un instant, le regard tombant sur un immense portrait. C'était son portrait de famille. Son époux, son fils. Cela faisait longtemps qu'ils n'avaient plus de contacts. Elle prit son téléphone et appuya sur le numéro d'urgence.

-Oui? Qui-est ce?

-Bonsoir Red, c'est Eléonore.


Silence au bout du fil.

-John, j'ai besoin de votre service. Je vous en prie, partez à la recherche de Rayal puis vous irez chercher mon fils, à Prya.

Elle raccrochât. Elle resta un long moment les yeux fixés sur le tableau.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Ludovic Le Cam le Lun 14 Jan - 0:03

Rayal Picaban était arrivé en Francovin.
Il avait hate de voir sa femme et ses enfants.





Cela l'éloignait en plus de Picabie ... 
avatar
Ludovic Le Cam

Messages : 7768
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Lun 14 Jan - 0:10

Une voiture l'attendait pour l'amener au Palais. Il fut introduit dans les appartements impériaux. Pour la première fois, le couple était réunit dans leurs appartements de famille. Eléonore tenta de cacher son émotion, mais elle était troublée. Elle appréciait Rayal, sans l'avoir jamais aimé. Leur mariage était un mariage de raison, une alliance entre les deux familles les plus puissantes du continent. C'était dorénavant deux monuments en ruine d'un monde devenu ancien. La seconde guerre contre les Jallanistes avait bien aidée, puis l'arrivée des Delfroussiens avait changé la Francovie.

Elle servit deux whisky. Puis elle s'installa dans un fauteuil, silencieuse. Au bout d'un moment, elle tenta un mot.


Dîtes-moi, Rayal. Pourquoi n'arrivons nous à être ensemble que dans les moment de guerre, de tension, ou de chaos?
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Ludovic Le Cam le Lun 14 Jan - 0:19

Rayal n'avait jamais été à l'aise au Comtat.
Ce n'était pas son Clan et il avait des choses à se reprocher lors du Coup d'état du 3 décembre 2016. Chaque fois qu'il passait devant Nieba ... il préféra ne pas y penser :

- "Nous sommes un couple de crise Eléonore. C'est le fardeau de nos deux grandes familles. 
Le Comtat se relèvera rapidement comme il l'a toujours fait n'ayez crainte."

Il fallait que le Comtat soit puissant pensa t-il.

- "Dieu nous aidera dans nos taches respectives et nos enfants régneront sur la Francovie."
avatar
Ludovic Le Cam

Messages : 7768
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Lun 14 Jan - 0:31

Que Dieu puisse vous entendre, mon cher.

Elle souriat. Cela faisait longtemps. Elle se sentit contrainte à donner une explication à sa dernière disparition.

Longtemps après la seconde guerre contre les jallanistes, le Comtat ne fut plus une terre bienveillante. La pauvreté y a crue et les factions de la Résistance se sont accaparés les pouvoirs. Notre sécurité n'était plus garantie et j'ai été contrainte de fuir, pour que nos enfants puissent grandir en sécurité et apprendre le monde.

Je ne doute pas de leur destin.


Elle regarda une des tenture de son salon. C'était une reproduction de la Reine Boadicée, Sainte Matriarche des Comtadins.

Cela fait 1800 ans que mon peuple existe sur cette terre. Il y a exactement 1761 ans eu lieu le Foillseachadh Siar, quand le Cyfrinydd vint révéler à mon ancêtre Boadicée qu'il lui fallait mener notre peuple par delà le grand lac. Ainsi est née la noble lignée des Comtes de Nieba et de l'Impératrice de l'Ouest. Ses descendants ont toujours défendu la paix.

Elle se réinstalla.

Mais j'ai l'impression que cette paix, fondée sur l'équilibre entre pouvoir francovar, clans et peuples, se fissure à nouveau et notre devoir est de tenir notre rang, encore une fois. Mais dit-moi, quelles sont les nouvelles de Micropolia et de Picabie?
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Ludovic Le Cam le Lun 14 Jan - 0:51

Rayal Picaban regardait la fresque. 
Cette famille avait une longue histoire comme la sienne.


Voyant qu'elle parlait de la résistance et de l'etat actuel de Picabie et de Micropolia, Rayal lui répondit avec haine :

- "Parmentier a profité de votre absence pour s'accorder tous les pouvoirs. Il n'était plus simple Premier Gouverneur, il était devenu Gouverneur de Francovie avant de devenir Régent en écartant Paul Ier par le Conseil des Sages.
Fort de son pouvoir il a installé un picabien sur le trone des Louvrières, un général en plus."

Il savait que sa femme ne soutiendrait pas l'arrivée d'un tel militaire au pouvoir. Brinden encore pourquoi pas mais sinon ...

- "le Roi Paul II a changé la diplomatie francovare qui est devenue plus clivante. Pendant ce temps avant de mourir Parmentier a fait en sorte que le Groupe Francovex devienne plus puissant que la SCBM."

En réalité une partie de la politique diplomatique du Roi était appréciée de Rayal mais il ne dit rien là dessus. 


- "Il a profité de ma maladie pour m'écarter de mon trône princier."

Rayal puait la haine c'était le cas de le dire.

- "Mais je le récupérerais bientôt ..."

Il garda un long silence.

- "Je suis en tout cas heureux de votre retour. Il va falloir défendre vos droits au Conseil des Sages.
Des rumeurs persistantes parlent d'une annexion du Vernier par l'Elvéotie et certains parlaient de la même chose concernant votre Clan pour les Delfrous.
Mefiez vous de Tommen Delfrous, sous ses airs pacifistes se cachent un dangereux criminel j'en suis certain.

Il detestait Delfrous.

- "Son frère Georges est Premier Ministre, bien qu'ils ne s'entendent pas ils sont aussi dangereux l'un que l'autre.
Quand au Conseil des Sages, j'en suis toujours membre et j'ai pu voir que le Kaiser d'Elvéotie est devenu clairement le plus puissant.
Il est presque aussi influent que ne l'était Parmentier."
avatar
Ludovic Le Cam

Messages : 7768
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Lun 14 Jan - 1:04

Elle méditait ses paroles.

Jamais dans toute l'histoire il ne fut permit qu'un clan fondateur de Francovie se retrouvasse annexé. Ce serait un précédent inacceptable.

Elle était dans ses pensées. La situation était dramatique.

Je n'ai jamais craint personne. J'ai même fait la guerre quand cela était nécessaire. Si mes droits au trône de Comtat étaient contestés, il serait certain que les flammes ravageraient à nouveau la Francovie.

Elle reprit un verre.

Je ne vois qu'une garantie à la préservation de la paix et de nos intérêts.

Elle montra clairement son alliance.

Il est dorénavant impératif de rééquilibrer les forces. Vous devrez récupérer le trône de Picabie afin de sceller définitivement l'alliance de nos familles et assurer l'union de nos couronnes. J'ai encore des alliés dans ce pays, la SCBM reste une grande entreprise et j'ai de grands projets pour Delta. J'ai aussi le soutien indéfectible des cotyistes, même s'ils sont peu nombreux, et de Binden.

Mais je vous le dit. La priorité est le trône de Picabie. Là nous aurons le pouvoir de peser et d'être craints.


Il pouvait voir qu'elle avait changer. Elle n'était plus la jeune fille naïve d'il y a quelques mois. C'était devenu une vraie femme de poigne et de pouvoir.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Ludovic Le Cam le Lun 14 Jan - 1:28

"Reprendre le trone de Picabie"

- "C'est le fils de mon cousin, Quentin, qui est aujourd'hui sur le trône. Il ne voudra pas y bouger. Il n'y aurait que la manière forte qui pourra le faire ..."
avatar
Ludovic Le Cam

Messages : 7768
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Eléonore de Jullanis le Lun 14 Jan - 1:41

elle n'avait pas froid aux yeux, elle savait ce qu'impliquait la reprise en main de la Francovie. Elle désirait ardemment rétablir l'équilibre entre le Roi, les clans et la démocratie. Mais comme dit l'Amiral Binden, on fait pas des saucisses sans utiliser de canon.

Vous êtes mon époux et je pense qu'il serait plus réconfortant de vivre enfin comme une vraie famille. Ce château est le votre autant qu'à moi, mes soutiens, mes amitiés, mes moyens le sont aussi. Je serais votre alliée fidèle tant que vous le serez envers moi.

Vous avez vécut l'épisode du Fort Alréas, vous savez l'organisation qui existe au sein de l'administration comtadine. Si vous avez besoin d'aide, je connaît les gens qui peuvent vous aider.


Elle montra du doigt, depuis la fenêtre, le chauffeur de la voiture qui avait amené Rayal.
avatar
Eléonore de Jullanis

Messages : 11325
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Quelque part entre Micropolia et Comtat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les affaires Comtadine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum