Membres du Panthéon

Aller en bas

Membres du Panthéon

Message  Jacques Dubois le Jeu 6 Mar - 20:01



Liste des membres du Panthéon de la République Francovare


Lucius Francovius Maximus

Consul Roman qui a annexer la Francovie et l'a fonder en quelque sorte.
Apôtre Timothée:  

Evangelisateur roman qui aura donc eu une grande influence dans la religion de la Francovie.
Othon Dégoulin dit Othon 1er premier Roi de Francovie:

Sigismond de Jullanis , ecrit des pamphlets contre l'Eglise Romane et tente de la réformer avec l'appuis du peuple mais sera brulé vif par le Roi. Lancera le mouvement de l'Eglise Romane Réformé.
Ludovic de Lamenlières:

Libre penseur et philosophe. Il est considéré par beaucoup comme le père de ce que l'on appellera le Réveil Francovar.
Annaëlle de Lamenlières:

Participa activement au Reveil Francovar
Charles Formenteuil:

Participa activement au Reveil Francovar
Ferdinand de Goubin  dit Luc François Maxime Ier:

Empereur de la Francovie qui rétablit l'ordre et la prospérité économique ainsi que rétablira à sa mort la République.
Nicolas d'Aurelly:

Fondateur de la IIIe République
Sandrine d'Auteuil :

Fondatrice de la IIIe République
Archibald Parmentier:

Fondateur de la IIIe République

Pierre Kikojiro

Fondateur de la IIIème République
Président de la République 

Raphaël Vinago

Fondateur de la IVème République
Président de la République

Jean Coty

Président de la République
Prince de Francovie

Maurice Portalys

Économiste
Fondateur du Portalysme

Rose-Marie Debré

Premier Ministre










Membre du Panthéon de Francovie



Le Panthéon de Francovie est l'un des plus vieux bâtiments de Micropolia et de Francovie. Il fut construit en -92 dans le pur art roman en face du Palais du Gouverneur, siège du pouvoir politique à cette époque, comme tombeau de Lucius Francovius Maximus, consul roman ayant fondé la Francovie.
Depuis le monument en l'honneur de Francovius est vite devenu un bâtiment en l'honneur des grands hommes et des grandes femmes de la Francovie.

Depuis la IIIe République début 2013, après un litige au Parlement sur la panthéonisation du Premier Président démocratiquement élu au suffrage universel Daniel Morgan, une tradition francovare veut qu'une panthéonisation se fasse en accord du Parlement avec la majorité qualifiée des deux tiers sur proposition du chef de l'Etat. 


Sous-sol du Panthéon, lieu de sépulture des grands hommes et des grandes femmes de Francovie
avatar
Jacques Dubois

Messages : 5903
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 64

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Mar 31 Oct - 17:49

LUCIUS FRANCOVIUS MAXIMUS
Consul roman, Gouverneur et Fondateur de la Francovie
-145 à -92


La tombe était originairement en or mais l'or fut retirée dans le cadre d'un pillage




La vie de Francovius a fait l'objet d'intense recherche. Selon la thèse la plus rependue et admise par la communauté scientifique, Francovius serait un consul et général roman - une civilisation antérieure et ne venant pas de Francovie dont peu de trace ont été retrouvées - c'est à dire à la fois un puissant chef d'armée mais aussi un haut gradé dans l'administration romane. Visiblement l'administration romane était composée d'un nombre important de généraux et de consuls si bien que Francovius aurait voulu conquérir le territoire de l'actuelle Francovie pour se faire un nom.

Profitant d'une plus grande avancée technologique et d'une puissante armée ainsi que de la division des tributs, les ancêtres des clans, il parvient à conquérir facilement le territoire francovar qui aurait été plus grand que l'ensemble du territoire de la république romane. Il lui donne son nom : Francovia.
Sa réussite lui entraîne une telle popularité à Rom, la capitale romane, que la République est obligée de le nommer Gouverneur, sorte de super-consul sur l'ensemble de la Francovia.

Gouverneur intelligent, il fonde la ville de Micropolia au centre du pays du nom de "Micro" c'est à petite et "polia" c'est à dire ville en langue romane. Il fait construire des routes afin qu'il soit possible d'atteindre Micropolia par cheval en moins d'un mois où que l'on se trouve en Francovia. Il construit également de nombreux aqueducs et des amphithéâtres dans le sud de la Francovie.  

Extremement populaire et puissant il aurait voulu rentrer sur Rom pour se faire sacrer Empereur mais il aurait été assassiné dans son bateau amiral au nord de la Francovie dans l'actuelle mer des romans dans des conditions très obscures.
Sa dépouille ramenée à Micropolia sera placée sur la grande place en face du Palais du Gouverneur, siège de son pouvoir politique, place qui porte désormais son nom. 
Le panthéon a été construit pour son mausolée. 


Dernière édition par Archimède Parmentier le Mar 31 Oct - 18:02, édité 1 fois
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Mar 31 Oct - 18:01

Apôtre Timothée
Religieux et pacifiste roman
-57 à 0


Dépouille factice de l’apôtre Timothée au sous-sol du Panthéon




L'apotre Timothée est un religieux roman arrivé en Francovie en -15.
Il a joué un role de pacification dans une Francovie touchée par des violences religieuses car les autorités romanes voulaient imposer la religion romane aux tributs.
L'apotre Timothée eu l'intelligence de permettre le développement de la religion romane en Francovie en y intégrant les diverses coutumes religieuses locales.
Cela a eu pour conséquence de créer des multiples religion romane réformée au niveau régionale ainsi qu'une anarchie bien francovare dans la religion.

L'apotre Timothée est mort à Picabie en l'an 0. Extremement populaire les autorités ont décidé de changer le calendrier en son honneur ainsi que de le mettre dans le mausolée de Francovius transformé pour l'occasion en Panthéon. 
Sa dépouille est toujours aujourd'hui dans la Cathédrale de Picabie portant son nom mais une dépouille factice est présente au Panthéon en son honneur 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Mar 31 Oct - 18:30

Othon Dégoulin dit Othon Ier
Premier Roi de Francovie
191 - 232


Gisant du Roi Othon Ier




Othon Dégoulin était un puissant chef de tribu du Sud-Ouest de la Micropole (région de Micropolia).
Il profite de la faiblesse des autorités romanes pour faire alliance avec les autres tributs et mettre fin au régime dominateur roman devenu très impopulaire par sa violence.
Rejoint par des romans adepte d'une "nation francovare", il parvient à vaincre le général Julius Cercesus dans la célèbre Bataille du Champs des Merles. Il s'agira de la bataille fondatrice de la nation francovare.

Lors de sa victoire qui lui permet de prendre Micropolia et de mettre en fuite le consul local, il détruit la grande statue en or représentant le consul sur la place Francovius, signe outrancière de la richesse romane au détriment des francovars, prend une testicule en or de la statue et proclame en langue commune non romane : "par cette couille je prononce la fondation d'une nation unie rassemblant les tributs mais séparée des romans : la Francovie".

Il se fait sacrer Roi de Francovie et se fera représenter sur tous ses portraits avec la fameuse testicule en or qui fut fondue pour payer le solde de ses soldats. 
Il déromanisera certains noms comme la Francovia se transformant en Francovie mais Micropolia gardera son nom roman en l'honneur de Francovius toujours populaire tout comme le terme de "Palais du Gouverneur" pour désigner ce qui sera désormais le palais royal. 
Il aura un règne calme et partagera la gouvernance du pays avec les tributs qui se sont rassemblées dans des Clans. 
Il se consacrera chef de l'Eglise romane francovare mais laissera toute liberté religieuse.

En tant que premier chef d'Etat de la Francovie en tant que telle, il est entéré au Panthéon à sa mort.  
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Jeu 2 Nov - 1:50

Ludovic De Lamenlières
Philosophe et père du "Reveil Francovar"
1744 - 1794


Tombeau de Ludovic De Lamenlières





Né dans une famille noble et aisée de Picabie, il s'engage dans des études longues en histoire.
Profitant des rentes qu'il obtient grâce à la richesse foncière de sa famille, il étudie également la philosophie et la poésie. 
Adorant l'Encyclopaedia Universalis de Denis de Mézénas et François d’Aurelly écrit un siècle plus tôt, il est convaincu qu'il faut aider les moins chanceux et les plus pauvres.


Il développe ainsi un courant anti-monarchiste en Francovie estimant que la monarchie ne peut répondre aux besoins de tous les francovars de façon juste.  
Toléré par le Patriarche du Clan de Picabie et protégé par son statut de noble, ses écrits font sensation en Francovie où il appelle à un reveil du peuple francovar.


Ainsi lors des mouvements populaires à partir de 1778 et surtout en 1789, il participe avec la population de Micropolia au soulèvement qui sera nommé "Reveil Francovar".
Menacé par le Roi il sera protégé par la population. 
Alors que le Roi est capturé par les républicains qui veulent l’exécuter, Lamenlières appellera plutôt à l'exil du Roi et de sa famille, décision que les républicains suivront. 


Il dirigera le pays de façon collégiale jusqu'en 1792, date à laquelle la guerre civile entre républicain et monarchiste au niveau national se termine. 
La République l'emportant, des élections sont organisées et il décide de ne pas se représenter afin de permettre une transition démocratique et de ne pas reposer la République sur ses épaules et celles de ces collègues.


Elu Patriarche de Picabie fin 1792, il continuera de conseiller les nouveaux dirigeants républicain avant de décéder de vieillesse en 1794. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Jeu 2 Nov - 23:52

Annaëlle De Lamenlières
Féministe et fille du "Reveil Francovar"
1765 - 1795


Tombeau d'Annaëlle De Lamenlières





Née en 1765 alors que son père n'avait que 21 ans, elle perd sa mère à l'age de 5 ans ce qui l'a rapproche de son père avec qui elle participe indirectement à ses travaux puis de façon plus intensive dans le cadre de ses jeunes études universitaires où elle se fait remarquer à la fois pour sa compétence terminant première dans la plupart des examens mais aussi par son coté tete brûlée n’hésitant pas à créer des conflits avec le doyen de l'Université de Picabie pour pouvoir augmenter l'accès des études interdites aux femmes telles les mathématiques.


Défendant ce qui apparaît comme le féminisme, elle s'engage aussi dans la lutte contre la pauvreté et pour la démocratie du peuple ayant des positions un peu plus extrémiste que son père.
Suivant son géniteur dans la capitale, elle se fait un nom à ses cotés en parvenant à convaincre les femmes de participer aux actions des républicains.


Agée de seulement 24 ans elle n'est pas toujours écoutée par les hommes qui n'apprécient pas forcément son féminisme.
Elle se fait cependant élire au comité républicain grace au soutien de son père et gère le pays de façon collégiale avec son père et Charles Formenteuil notamment. 

Tout comme ces deux derniers, elle se retire de la direction du pays à la fin de la guerre entre Républicain et monarchiste en 1792. 
Cependant à seulement 27 ans, elle ne compte pas se retirer définitivement de la cause politique surtout que ses idées féministes ont du mal à s'imposer chez les républicains micropoliens où aucune femme ne lui succède dans les comités collégiaux.


Retournant à Micropolia, son influence n'est plus aussi importante qu'avant du fait du retrait de son père.
Entourée de femme, elle déclare "les droits de la Femme" dans une grande allocution sur la place Francovius faisant trembler le régime républicain en 1794 quelques semaines après le décès de son père.
Elle obtient des concessions de la part du régime qui s'engage à mener des réformes en faveur des femmes avec un plan quinquennal. 
Elle décèdera cependant l'année suivante d'une grippe mal soignée seulement un an après son père.
Le peuple encore endeuillé de la mort de son père réclamera sa panthéonisation, ce que le Régime républicain acceptera volontiers tout en ne respectant pas ses promesses mettant fin à un début de féminisation de la Francovie qui ne saura relancée que par la résistance francovare au XXIe siècle et consacrée en 2012 à la Libération.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Ven 3 Nov - 19:23

Charles Formenteuil
Avocat et Frère du "Réveil Francovar"
1757 - 1811


Tombeau de Charles Formenteuil





Née dans le Clan de Mezenas en 1757 il fait des études brillantes dans le droit.
Devenant avocat, sa prestation de serment s'adresse aux abandonnés de la Francovie.


Défendant la veuve et l'orphelin il se fait remarquer comme étant un très grand tribun.
Adorant les travaux de Ludovic De Lamenlières, il le rencontre plusieurs fois et partage son envie d'aider les plus pauvres et la démocratie.


Touché directement par les violences dont a été victime son Clan pour des raisons religieuses, il souhaite permettre une Francovie où la liberté de culte est assurée par la laïcité de l'Etat un concept assez nouveau à l'époque surtout sous le règne d'un roi très croyant.


Il rejoint Micropolia lors des événements du Reveil Francovar et se fera surnommer le "Frère du Réveil Francovar". 
Ses discours publics rassemblent la foule et il est unanimement qualifié de ses amis comme de ses ennemis comme le plus grand orateur de sa génération.


Élu facilement à la direction collégiale de la République, il inspirera l'Etat laique et une justice impartiale. 
Lors de la guerre contre les monarchistes il place son talent oral au service des soldats ce qui permet des victoires dans plusieurs batailles.

Après la fin de la guerre en 1792, il se retire de la direction collégiale de la République, comme les autres membres, pour assurer une transition démocratique.
Il reste influent dans la République mais décide de partir en 1793 à la rencontre de l'ancien Roi exilé.
Sa rencontre avec le Roi se passe bien et chacun s'excuse pour ses actes envers l'autre ce qui permet de pacifier les conflits entre républicain et monarchiste.
Revenu brièvement en 1794, il constate la bonne tenue de la République et décide de partir en voyage sur le Continent Nord pour y découvrir différents régimes et faire diffuser les notions démocratiques.
Son voyage sera bien plus long que prévu et il ne parvient à revenir en Francovie qu'en 1810 où il apprend le décès des Lamenlières et assiste à une République chancelante.


Il essaye tant bien que mal de redynamiser et de pacifier la République où son charisme et sa gloire vont lui permettre de devenir de nouveau l'idole d'une génération le placant comme favoris aux prochaines élections en 1812.
Cependant alors qu'il prononçait un discours à Almara pour essayer de pacifier les deux courants républicains centralistes et populaires, il est poignardé dans le dos par un extrémiste religieux dénonçant sa "laïcité extrémiste".

Son décès sera un vrai choc et il rejoindra le Panthéon comme dernier grand homme du Réveil Francovar. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Sam 4 Nov - 18:38

Ferdinand De Goubin dit Luc François Maxime Ier
Général et Empereur de Francovie
1764 - 1847


Tombeau de Ferdinand De Goubin ou Luc François Maxime 1er





Né dans une famille de noble inférieur de la région de Micropolia, Ferdinand De Goubin rentre très jeune dans l'armée royale.
Il sort premier de sa promotion à l'Ecole des Officiers et se fait remarquer déja pour son charisme et son sens tactique.

Défendant avant tout la Francovie, il décide très vite de rejoindre les républicains lors du Reveil Francovar alors qu'il est âgé de seulement 25 ans. 
Il participe activement à la guerre civile jusqu'en 1792 où ses victoires multiples le feront connaitre de public et lui donneront le grade de Colonel à seulement 29 ans.

Sous la République il décide de rester dans l'Armée et renonce à se lancer en politique malgré les demandes de plusieurs de ses soutiens. Il parvient par ses actions militaires à stabiliser les Clans et la Francovie lui permettant de devenir Général en 1799 puis Général en chef des armées de la Région de Micropolia en 1808, un poste très influent dans la République. Il deviendra meme l'équivalent du chef des armées en 1810. 

En 1812, las des divisions des républicains qui empêchent la tenue d'élection et provoque l'anarchie dans le pays, il décide, soutenu par l'armée, de marcher sur Micropolia le 8 septembre. Les républicains divisés sur la réponse à donner et dont certains soutiennent directement le général laisse De Goubin entrer dans la ville sous l'ovation des micropoliens où il s'empar e pacifiquement de l'Assemblée Nationale laissant les députés en liberté et où il s'auto-désigne chef suprême de la République. La plupart des républicains le laisse faire et lui laisse le Palais des Louvrières où il gouverne le pays.

La Francovie toujours touchée par des instabilités entre républicain et monarchiste, il décide de fonder un "Empire Républicain" et se sacre à la surprise générale Empereur de Francovie le 12 décembre 1812 dans la Cathédrale Saint-Maximilien de Micropolia. Son acte choc les républicains "populaires" et les laics mais il s'attire les faveurs d'une partie des monarchistes et des républicains "centralistes".

Son début de règne est marqué par une instabilité logique suite à son coup d'Etat mais par son sens tactique militaire il parvient à vaincre ses opposants.
Il décide de limiter les pouvoirs des clans sans les détruire mais en échange il fait participer les élites claniques à la politique nationale via l'Assemblée Nationale qui continue de siéger mais qui a un rôle consultatif. 
Extrêmement intelligent, il gouverne le pays de façon réfléchie et accepte souvent les demandes des clans et les avis de l'Assemblée Nationale.
Toujours menant une politique consensuelle, il protège les minorités religieuses et par décret impérial il décidera de canoniser Sigismond de Jullanis et ses 10 moines brûlés vifs par la folie religieuse sous le moyen age.

Apportant une certaine stabilité au pays, l'économie se relance ce qui par conséquence permet la diminution des revendications et des violences apportant une stabilité qui permet elle aussi de stimuler l'Economie qui elle même participe à la stabilité du pays. Ce cercle vertueux permet à l'Empereur d’être extrêmement populaire. 
Son règne sera donc marqué par la suite par une prospérité dans le pays autant économique que scientifique.
L'Agriculture est à son sommet de production, la fin de son règne est marqué par le début de l’industrialisation et la santé s'améliore grandement avec la découverte de la pénicilline par le docteur Alexandre Flemingue, la création du stéthoscope par Maximilien Berthelot, la découverte du vaccin contre la rage par Louis Parazès ou encore la construction du très grand hôpital Othon Degoulin dans la capitale.
On peut aussi noter la construction à Almara d'une résidence secondaire des chefs d'Etat avec le Palais d'Eté par l'architecte Alban Kikujiro.

En 1847, agé de 83 ans, il meurt le 25 décembre entouré des élites claniques qui annoncèrent que sur son lit de mort, l'Empereur, qui n'a pas d'héritier suite au décès de sa seule et unique femme en 1793, aurait décidé que la République reprenne ses droits. Ce constat est contesté toujours aujourd'hui par les monarchistes qui y voient une manipulation par ceux qui domineront la nouvelle République puisque les deux premiers présidents étaient justement proche du lit de l'Empereur à sa mort. 

Considéré encore aujourd'hui comme le Francovar le plus populaire de l'Histoire, il est panthéonisé logiquement à sa mort.
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Ven 22 Déc - 4:31

Nicolas d'Aurelly
Fondateur de la IIIe République et de l'ouverture de la Francovie au Micromonde
1950 - 2012


Tombeau de Nicolas d'Aurelly




Héritier de la celèbre et antique famille des d'Aurelly, on sait peu de chose sur lui sauf qu'il a été résistant au régime jallaniste toute sa vie et qu'il n'a jamais quitté le territoire francovar continuant de se cacher et d'organiser une résistance aux Jallanistes.
Fort de son combat, il devient l'un des ténors de la résistance et participe activement au retour de la Démocratie fin 2012. 


Entrant dans le Conseil Présidentiel, l'executif du gouvernement provisoire, il devient le cofondateur de la IIIe République et participe à l'ouverture de la Francovie au Micromonde.
On lui attribue notamment le dessin du drapeau francovar ainsi que la reconstruction des places publiques (EL : le premier forum).


Très populaire, il décédera malheureusement rapidement en décembre 2012 alors que le nouveau régime était en train de se lancer.
Il fut panthéonisé dans cette période de reconstruction. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Ven 22 Déc - 4:51

Sandrine d'Auteuil
Fondatrice de la IIIe République et de l'ouverture de la Francovie au Micromonde
1954 - 2013


Monument en l'honneur de Sandrine d'Auteuil







Née dans la famille régnante du Comtat-Francovin, elle dirige la résistance locale aux jallanistes.
Lors du soulèvement contre ces derniers, elle est logiquement la représentante du Comtat-Francovin au Conseil des 7 clans qui se sont soulevés qui deviendra par la suite le Conseil Présidentiel. 

Devenue cheffe de Clan de fait et plus seulement de droit, elle obtient une influence locale très importante qu'elle transforme au niveau national en fondant un parti d'extreme droite qui permet à la droite de remporter les elections.
Forte de son influence, elle a une position assez clivante n'hesitant pas à proclamer l'indépendance de son clan et de s'autosacrer "Impératrice de l'Ouest". 

Ces positions politiques créeront de grande tension dans le pays mais elle parviendra finalement à maintenir le calme et fera revenir son clan dans la Francovie.
Elle décedera en 2013, sa panthénisation bien que remise en cause aura bien lieue, sauf que sa dépouille restera dans la Cathédrale de Nieba comme tout ses ancêtres. Un monument a été construit dans la Panthéon pour lui rendre hommage. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Sam 27 Jan - 21:17

Archibald Parmentier
Fondateur de la IIIe République et de l'ouverture de la Francovie au Micromonde
1969 - 2013



Monument en l'honneur d'Archibald Parmentier






Né en 1969 à Picabie sous la dictature d'Edgar Jallan , il est le descendant direct de Felix Parmentier le tout premier Président que connait la Francovie sous la seconde république en 1848. 


Membre d'une famille assez aisée , il fait des études de droit à l'Université de Picabie puis de Micropolia. A l'age de 17 ans , en seconde année de Droit (il a sauté plusieures classes) il découvre dans une cachette des textes de Ludovic de Lamenlières, l'un des fondateurs de la république démocratique.
Ces textes le convaint que le Régime de Jallan va beaucoup trop loin. Les Clans etant détruit par le dictateur , il rejoint un des petits groupes de résistants que connait la Francovie : "la Société de Lamenlières" en 1986.
Dans cette société il découvre les textes de Lamenlières cachés secretement par le Professeur Mouroy qui est le chef de la "société de Lamenlières" qui deviendra son mentor.

Pendant des années il cumulera son role d'avocat puis de magistrat avec celui de résistant.
Participant à une réunion de la résistance très importante il parvient grace à son mentor à fuir suite à l'intervention de la Milice Noire jallaniste sans que cette dernière apprenne qu'il en était membre. Le Lendemain , il apprend qu'il y a eu 67 éxecutions dont son mentor. Cette nuit aura profondément choquée Parmentier. Cependant , rejetant la dictature , il fonde son propre réseau : "Les Aigles de la Liberté" qui lui donnera son surnom de "Grand Aigle".


La résistance de la Région de Picabie parvenant à se rassembler, le Clan est symboliquement refondé et il en devient le chef sans prendre le titre de Patriarche.
A la chute de Jallan et au retrait de l'armée , il est nommé representant du clan Picaban toujours sans etre Patriarche au conseil des 7 pour fonder le nouveau régime.
Il participe à l'élaboration de la Constitution dont il est le rédacteur et est surnommé "le père de l'Article 50" qui garantie l'importance des clans , garant selon Parmentier de la démocratie , Jallan l'ayant comprit en les détruisant. 


Le 15 décembre 2012 il est élu 34e Patriarche du Clan Picaban par acclamation.

Contrairement aux autres fondateurs de la IIIe République, il ne s'engage pas dans la politique mais dans la justice où il devient Président de la Cour Supreme.
Après son mandat à la Cour Supreme il se concentra sur son clan où en tant que Patriarche il ouvra les postes aux femmes changeant le système millénaire. Il participera également à la fondation du Groupe Francovex qui deviendra le plus grand conglomérat privé micromondial en 2013. 
Il présidera également par la nomination du Président Maurier la Commission de Rénovation de la Francovie qui entrainera une réforme constitutionnelle plus démocratique. 


Il décédera fortement agé lors de l'épidémie de flémingite noire en 2013.
Il est panthéonisé le 26 octobre 2013. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Dim 28 Jan - 18:32

Pierre Kikojiro
Fondateur de la IIIe République et de l'ouverture de la Francovie au Micromonde et Président de la République
1961 - 2014



Monument en l'honneur de Pierre Kikojiro






Né en 1961 à Almara, il participe à la résistance contre les jallanistes en étant le premier allié du chef de Clan d'Almara Henri de Réacourt.
Après l'assassinat de Réacourt et de sa famille par les jallanistes, Kikojiro devient le chef de Clan de facto d'Almara.
Profitant de la popularité de son mentor assassiné qui entraîne des manifestations importantes anti-jallaniste, Kikojiro participe activement à l'organisation de la révolte et collabore avec les résistances des autres clans pour entraîner la Libération fin 2012.
Après son retour de Micropolia du Conseil des 6, il proclame le fameux discours "Almariens, Francovars, vous voilà libres!" qui lancera sa carrière politique dans la IIIe République.


Récupérant le "Mouvement Républicain" lancé par son mentor il fonde le Rassemblement des Democretes et Républicains (RDR) lors d'un discours le 12 décembre 2017 10 jours après la Libération où il se place comme le chef de la Droite républicaine. Il participe activement à l'approbation populaire de la Constitution via une conférence commune avec la gauche de Stephane Maurier, ses adversaires. 
Alors qu'il est le grand favoris pour la première élection présidentielle, il est condamné à une courte période inéligibilité pour avoir fait campagne en dehors des dates légales. Le détail technique l’empêchera de se présenter à la présidentielle. 


Subissant une nouvelle défaite à la législative, il ne parvient pas à devenir premier Ministre mais entrera au gouvernement au poste de ministre de l'Education où il marquera le ministère de son empreinte en créant les universités d'Avenir. Il devient ensuite ministre de l’intérieur ainsi que ministre d'Etat, faisant de lui le numero 2 du gouvernement. 
Alors que la présidentielle arrive, il quitte le gouvernement pour prendre la présidence du RDR et se présente. Cependant sa candidature est rejetée de nouveau par la Cour Suprême qui a accepté par surprise une demande de la gauche. En effet une disposition du code électoral obligait tout présidentiable à ne pas avoir été condamné à une inéligibilité dans sa carrière ce qui était le cas de Kikojiro.
S'il parvient à faire supprimer cette disposition ce sera trop tard et de nouveau il ne pourra pas se présenter à la présidentielle.

Le nouveau Président de droite, Raphael Vinago, dissout l'Assemblée Nationale ce qui permet à Kikojiro de devenir Premier Ministre. 
Lors de son mandat à la Lenterne il va créer les municipales et se concentrer sur des dossiers internationaux avec le Président telle la tentative de création de l'Association du Continent Sud ou le soutien à un Bangana démocratique de Sekissa.
Son mandat est aussi marqué par un fort dérapage avec l'opposition de gauche au parlement qui l'oblige à s'excuser le lendemain. 


Après la non réélection de Vinago et la défaite à la législative, Kikojiro quitte la présidence du RDR et se lance dans une tournée micromondiale en se préparant à la prochaine présidentielle.
Cependant pour la première fois il est remis en cause par les adhérents du RDR qui l'oblige à une primaire avec Mathieu Conta un ancien ministre de l'interieur très populaire pour son efficacité.
D'abord favori, Kikojiro se retrouve derrière dans les sondages après avoir perdu le premier débat.
Encore en plein milieu des primaires, Mathieu Conta se suicide en se pendant dans son bureau. On apprit par la suite qu'il tolérait peu la pression de sa carrière politique.
Kikojiro devient donc le candidat RDR par défaut mais cela ne l’empêche pas de devenir le IIIe Président de la République post libération.  


Il concentre son mandat présidentiel sur les questions pénales et tente de réformer l'ACS avec Armara et le Krassland.
Touché par la maladie il tentera quand meme de se representer mais perdra dès le premier tour de l'élection présidentielle.
Après sa défaite il se retire de la vie politique.
Il décédera de sa maladie en Avril 2014. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Archimède Parmentier le Lun 29 Jan - 21:53

Raphael Vinago
Fondateur de la IVe République et Président de la République 
1968 - 2014



Monument en l'honneur de Raphael Vinago






Né à Fux, Vinago est l'un des leaders de la seconde vague post-libération.
Il devient le chef du Clan de Fux et se lance dans la politique au sein du RDR (droite).
Très vite il prend de l'influence au sein du parti jusqu'à diriger l'un des 3 courants principaux representant l'ultra libéralisme et un conservatisme sociétal.

Profitant du retrait du Président de son Parti il prend la tête de la liste du RDR aux législatives et l'emporte devenant Premier Ministre de la Francovie.
Il impose son leadership en permettant de grande réforme dans la Francovie notamment les Universités d'Avenir ou en matière de Sécurité ainsi que l’essor économique. 
Profitant de nouveau du retrait de Pierre Kikojiro pour des raisons juridiques, il devient candidat de la droite et devient ainsi le IIIe Président de la République post-Libération.
Il organise le Sommet de l'Association du Continent Sud qui est le premier grand évenement diplomatique organisée sur le sol francovar. Il favorise également un essor culturel avec le Francovision et économique.

Battu dans sa tentative de réélection il se place en retrait de la politique national se concentrant sur l'essor économique de son clan. 
Il est victime de l'affaire "ElectrofuxGate" où il est accusé d'avoir détourné de l'argent public mais l'affaire est enterrée et il ne devra que rembourser les sommes substituées par erreur.

Après la chute de la IIIe République, il marque son grand retour à Micropolia lors de la crise post-décès du Roi George Ier où il s'impose par son charisme et son curriculum vitae en convoquant de nouveau les clans au Palais des Louvrières à la Table des Clans comme lors de la Libération pour mettre en place la prochaine République. Le réunion est un fort symbole rappelant le Conseil des 6 clans tout en y rajoutant désormais la participation du Clan de Fux qu'il dirige. La réunion permet la mise en place de la IV République.

De nouveau candidat pour la première présidentielle du nouveau régime il l'emporte en Mars 2014. 
Ce second mandat présidentiel est marqué par une réouverture de la Francovie au Micromonde suite au retrait sous la monarchie ainsi que par l'abandon du portalysme et plusieurs importantes privatisations. 
A la fin de son mandat malgré sa popularité il annonce qu'il n'est pas candidat à sa réélection ce qui est une première en Francovie.

Extrêmement populaire où il est connu pour etre un homme politique clivant en matière électoral mais un homme d'état rassembleur lorsqu'il accède à un poste, il décédera quelques semaines après. Il sera panthéonisé lors de la grande promotion de Juin 2015. 
avatar
Archimède Parmentier

Messages : 7193
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Membres du Panthéon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum